Dieu et mon droit

Dieu et mon droitLangueetAutres traductions

Dieu et mon droit ( prononciation française: [Djo e mɔ dʁwa] , ancien français : Deu et mon droit ),signifie "Dieu et mon droit" , [1] [2] est la devise du monarque du Royaume-Uni [ 2] en dehors de l'Écosse. Il apparaît sur un rouleau sous le bouclier de la version des armoiries du Royaume-Uni . [1] La devise aurait été utilisée pour la première fois par Richard I (1157-1199) comme cri de guerre et présumée être une référence à sonascendance française (en effet, il parlait français et occitanmais ne connaissait que l'anglais de base) et le concept du droit divin du monarque à gouverner . [3] Il a été adopté comme devise royale de l' Angleterre par le roi Henry V (1386–1422) [2] [3] [4] avec l'expression "et mon droit" se référant à sa revendication par descendance à la couronne française . [4]

La devise apparaît sur un rouleau sous le bouclier sur la version des armoiries royales du Royaume-Uni utilisées en dehors de l'Écosse.

La devise est française pour "Dieu et mon droit", [2] signifiant que le roi est " Rex Angliae Dei gratia ": [5] [6] [7] [8] [9] Roi d'Angleterre par la grâce de Dieu . [2] Il est utilisé pour impliquer que le monarque d'une nation a un droit (divin) donné par Dieu de gouverner. [2]

Le fait que les armoiries royales du Royaume d'Angleterre aient une devise française plutôt que anglaise n'était pas inhabituel, étant donné que le français normand était la langue principale de la Cour royale anglaise et de la classe dirigeante suivant le règne de Guillaume le Conquérant de Normandie et plus tard. les Plantagenets . Une autre phrase en vieux français apparaît également dans la réalisation complète des armes royales. La devise de l' Ordre de la Jarretière , Honi soit qui mal y pense ("Rejeté soit celui qui pense mal"), apparaît sur une représentation d'une jarretière derrière le bouclier. L'orthographe française moderne a changé honi en honni , mais la devise n'a pas été mise à jour.

Dieu et mon droit a été traduit de plusieurs manières, dont «Dieu et mon droit», «Dieu et ma droite», [10] [11] «Dieu et mon droit légitime», [12] et «Dieu et mon droit dois-je défendre ». [13]

La traduction littérale de Dieu et mon droit est «Dieu et mon droit». [2] Cependant, Complete Peerage de Kearsley , publié en 1799, le traduit pour signifier "Dieu et ma main droite" (en français standard ce serait Dieu et ma main droite , pas mon droit ). Le volume Kearsley parut lors de la publication de la 1ère édition (1796-1808) du Brockhaus allemand Enzklopädie , qui mettait l'accent sur l'élévation de la «main droite» lors des installations et des couronnements des rois allemands .

L' Encyclopédie de Diderot énumère la devise comme Dieu est mon droit , que Susan Emanuel traduit par «Dieu est mon droit». [14]

Les armoiries britanniques avec la devise sur la garde principale à La Valette , Malte [2]

Dieu et mon droit a été utilisé généralement comme la devise des monarques anglais, et plus tard par les monarques britanniques, depuis qu'il a été adopté par Henry V . [2] [4] [15] Il a été utilisé pour la première fois comme cri de guerre par le roi Richard I en 1198 à la bataille de Gisors , quand il a vaincu les forces de Philippe II de France et après en avoir fait sa devise. [15] [16] La croyance en l'Europe médiévale n'était pas que la victoire allait automatiquement du côté de la meilleure armée mais que, comme avec l' épreuve personnelle par le combat , du côté que Dieu considérait avec faveur. [17] D'où Richard a écrit après sa victoire "Ce n'est pas nous qui l'avons fait mais Dieu et notre droit à travers nous". [15] Ainsi, après ses victoires sur les croisades "Richard parlait ce qu'il croyait être la vérité quand il a dit au Saint Empereur romain:" Je suis né d'un rang qui ne reconnaît aucun supérieur que Dieu " ". [18]

Alternativement, les armes royales peuvent représenter la devise personnelle d'un monarque. Par exemple, Elizabeth I et la reine Anne affichent souvent Semper Eadem ; Latin pour "Toujours le même", [19] et James I a représenté Beati Pacifici , Latin pour "Heureux les artisans de la paix". [20]

Dieu et mon droit sur la douane de Newcastle upon Tyne (1766)

Un bâtiment des douanes de 1825 à Niagara-on-the-Lake, Ontario , portant les armoiries royales
Devise de Dieu et mon droit sur le palais de justice d'Albany (1898), Australie occidentale

Dieu et mon droit a été adopté avec le reste des armoiries royales par le Times dans le cadre de son en- tête . Lorsqu'il a incorporé les armoiries en 1875, la moitié des journaux de Londres le faisaient également. Depuis 1982, le journal a abandonné l'utilisation des armoiries royales actuelles et est revenu à l'utilisation des armoiries hanovriennes de 1785. [21]

Versions de les armoiries, la devise, est utilisé par divers journaux, dont Melbourne The Age en Australie, Christchurch de la presse en Nouvelle - Zélande, du Royaume - Uni Daily Mail et du Canada Toronto standard . Il est également utilisé à Hardwick Hall en Angleterre sur la cheminée de la Haute Grande Chambre, également connue sous le nom de Chambre de Présence, bien que là, il lit Dieu est mon droit à la place, créant un monogramme supplémentaire `` ES ''. Le E et le S supplémentaires sont une superposition sur le E. original. Ceci a été ajouté à une date ultérieure après la mise en place de l'écriture originale; endommager les armes royales aurait été très dangereux, d'où la raison pour laquelle il a été ajouté plus tard.

On le trouve également sur la boucle de ceinture officielle de la Force de police jamaïcaine ; [la citation nécessaire ] la première page d'un passeport britannique ; la glissière de grade d'un adjudant des forces armées britanniques et d'autres forces armées du Commonwealth; les armoiries de la Cour suprême de Victoria et de la Cour suprême de la Nouvelle-Galles du Sud ; et les crêtes du Hawthorn Rowing Club à Melbourne, Australie, de la Nottingham Law School et de la Sherborne School . [22]

La phrase inventée a également été utilisée par Michael Jackson aux portes de son ranch Neverland. Le blason sur les portes principales portait les armoiries royales du Royaume-Uni, ainsi que la phrase en bas. [23]

La devise était autrefois incluse dans un parchemin sur les armoiries de la police de l'Australie occidentale, avant d'être remplacée par «Protéger et servir» lorsque l'organisation a changé son nom de Western Australia Police Force à Western Australia Police Service.

C'est la devise de la Queen Elizabeth's School, Barnet .

Old Customs House (1845), Sydney, Nouvelle-Galles du Sud

On le trouve également dans l' ancienne douane de Sydney , en Australie. Les armoiries royales sont finement sculptées dans le grès, situées au-dessus du fronton de l'entrée principale.

Usages historiques

Utilisation historique - London Gazette Lundi 26 août 1768

La devise avec les armoiries royales a été utilisée par le journal de la London Gazette comme le montre cette page de garde datée du 26 août 1768. Le début d'une aventure dans les mers du Pacifique Sud par le lieutenant James Cook , à bord de l'écorce HMS  Endeavour , est le principal titre . Le 250e anniversaire de ce lancement d'excursion historique a eu lieu en 2018.

Les Hearts of Oak , une milice révolutionnaire de New York commandée par Alexander Hamilton , portaient des insignes de coeurs en étain rouge sur leurs vestes avec les mots «Dieu et notre droit». [24]

La phrase a été l'inspiration pour une devise de blague par les Beatles , Duit sur Mon Dei ("Faites-le le lundi") [la citation nécessaire ] et l' album 1975 de Harry Nilsson Duit sur Mon Dei .

Dieu est mon droit

Henry Hudson en 1612 a utilisé le libellé Dieu est mon droit (Dieu est mon droit). [25]

D'autres personnes considéraient que l'expression Dieu est mon droit (Dieu est mon droit) signifie qu'il était directement souverain et non vassal d'un autre roi. [26]

Un autre exemple de Dieu est mon droit est inscrit sous les armoiries royales sur le manteau supérieur de la Haute Grande Chambre à Hardwick Hall, Derbyshire.

  • In My Defens God Me Defend , la devise du monarque britannique à utiliser en Écosse
  • Nemo me impune lacessit , la devise de l'Ecosse
  • Ich dien , la devise du prince de Galles
  • Deus meumque ius
  • Liste des devises nationales

  1. ^ un b "Blasons" . Le site officiel de la monarchie britannique . Récupéré le 25 avril 2009 .
  2. ^ a b c d e f g h i Morana, Martin (septembre 2011). Bejn kliem u storja: glossarju enċiklopediku dwar tradizzjonijiet - toponimi - termini storiċi Maltin (en maltais). Malte : meilleur tirage. p. 59. ISBN 978-99957-0-137-6. OCLC  908059040 . Archivé de l'original le 5 octobre 2016.
  3. ^ un b Dieu Et Mon Droit sur les Monnaies Britanniques Consulté le 23 décembre 2008
  4. ^ a b c Juliet Barker (2 septembre 2010). Agincourt: Le roi, la campagne, la bataille . Little, Brown Book Group. p. 24. ISBN 978-0-7481-2219-6.
  5. ^ Ted Ellsworth, Yank: Mémoire d'un soldat de la Seconde Guerre mondiale (1941–1945) , Da Capo Press, 2009, p. 29.
  6. ^ Tony Freer Minshull, le volume un de la famille Foley , Lulu.com, 2007, p. 114.
  7. ^ Le Journal de l'Association Archéologique Britannique , vol. 17, Association britannique d'archéologie, 1861 p. 33.
  8. ^ Henry Shaw, Robe et décoration du Moyen Âge , Livres First Glance, 1998, p. 92.
  9. ^ Robes et décorations du Moyen Âge , vol. 1, William Pickering, 1843, section 2.
  10. ^ Kearsley, George (1799). Kearsley's Complete Peerage, d'Angleterre, d'Écosse et d'Irlande . p. xxiii . Récupéré le 25 avril 2009 .
  11. ^ Mary Ellen Snodgrass (2003). Pièces et monnaie: une encyclopédie historique . p. 227.
  12. ^ Journal du service extérieur (page 24) par American Foreign Service Association (1974)
  13. ^ Edward Coke (1671). La quatrième partie des Institutes of Laws of England: Concernant la compétence des tribunaux . Récupéré le 25 avril 2009 . L'ancienne devise du roi d'Angleterre est, Dieu et mon droit ( intelligitur ) me défendront
  14. ^ "Dieu est mon droit" . Récupéré le 1er avril 2015 .
  15. ^ a b c Pine, Leslie Gilbert (1983). Un dictionnaire des devises . Routledge. p. 53 . ISBN 978-0-7100-9339-4.
  16. ^ Norris, Herbert (1999). Costume médiéval et mode (illustré, réimprimé éd.). Publications Courier Dover. p. 312 . ISBN 0-486-40486-2.
  17. ^ "Si une bataille était suivie d'une victoire, il était entendu que l'armée devait être considérée comme étant en faveur de Dieu et la victoire vue comme un geste de bénédiction." ( Lehtonen, Tuomas MS; Jensen, Kurt Villads (2005). Écriture d'histoire médiévale et idéologie des croisades . Studia Fennica: Historica. 9 (éd. Illustré). Société de littérature finlandaise. ISBN 951-746-662-5.)
  18. ^ Hallam, Elizabeth (1996). Monarques médiévaux . Crescent Books. p. 44. ISBN 0-517-14082-9.
  19. ^ Watkins, John (2002). Représentant Elizabeth dans Stuart England: littérature, histoire, souveraineté (éd illustré). La presse de l'Universite de Cambridge. p. 206 . ISBN 0-521-81573-8.
  20. ^ Biden, William Downing (1852). L'histoire et les antiquités de la ville antique et royale de Kingston upon Thames . William Lindsey. p. 6 .
  21. ^ Personnel (25 janvier 2007). "FAQ: questions rarement posées: le Times et le Sunday Times sont des journaux avec des histoires longues et intéressantes" . The Times .
  22. ^ Max Davidson (30 juin 2009). "État vs écoles indépendantes: Sherborne, Dorset" . Le télégraphe .
  23. ^ Brian Mills (4 mai 2012). "Une nuit à l'intérieur du Ranch Neverland abandonné de Michael Jackson" . Fierth Magazine .
  24. ^ Chernow, Ron. Alexander Hamilton . Penguin Press, (2004) ( ISBN  1-59420-009-2 ).
  25. ^ "[Illustrations de Descriptio ac delineatio geographica detectionis freti supra terras Americanas en Chine atque, Japonem ducturi] / [Non identifié]; Henry Hudson, aut. Du texte" . 26 décembre 2017 - via gallica.bnf.fr.
  26. ^ La Porte, Joseph de (1714–1779) Auteur du texte. "L'esprit de l'Encyclopédie, ou Choix des articles les plus curieux, les plus agréables, les plus piquants, les plus philosophiques de ce grand dictionnaire ..." Le Breton - via gallica.bnf.fr.