Les Beatles

Les BeatlesHistoireetStyle musical et développement

Les Beatles étaient un groupe de rock anglais formé à Liverpool en 1960. Le groupe, dont le line-up le plus connu comprenait John Lennon , Paul McCartney , George Harrison et Ringo Starr , est considéré comme le groupe le plus influent de tous les temps . [1] Ils faisaient partie intégrante du développement de la contre - culture des années 1960 et de la reconnaissance de la musique populaire comme forme d'art. [2] Enraciné dans le skiffle , le battement et le rock and roll des années 1950 , leur son a incorporé des éléments de musique classiqueet pop traditionnelle de manière innovante; le groupe a ensuite exploré des styles de musique allant des ballades et de la musique indienne au psychédélisme et au hard rock . En tant que pionniers de l' enregistrement , de l'écriture de chansons et de la présentation artistique, les Beatles ont révolutionné de nombreux aspects de l'industrie de la musique et ont souvent été médiatisés en tant que leaders des mouvements de jeunesse et socioculturels de l' époque . [3]

Dirigés par les principaux auteurs-compositeurs Lennon et McCartney , les Beatles ont bâti leur réputation en jouant dans des clubs de Liverpool et de Hambourg pendant trois ans à partir de 1960, initialement avec Stuart Sutcliffe jouant de la basse . Le trio de base de Lennon, McCartney et Harrison, ensemble depuis 1958, a traversé une succession de batteurs, dont Pete Best , avant de demander à Starr de les rejoindre en 1962. Le manager Brian Epstein les a façonnés en un acte professionnel, et le producteur George Martin a guidé et ont développé leurs enregistrements, augmentant considérablement leur succès national après leur premier tube, " Love Me Do ", à la fin de 1962. Alors que leur popularité grandissait dans la frénésie intense des fans surnommée " Beatlemania ", le groupe a acquis le surnom de "The Fab Four", avec Epstein, Martin et d'autres membres de l'entourage du groupe ont parfois reçu le titre informel de « cinquième Beatle ».

Au début de 1964, les Beatles étaient des stars internationales, menant « l'invasion britannique » du marché pop américain, battant de nombreux records de ventes et inspirant la résurgence culturelle de la Grande-Bretagne. Ils ont rapidement fait leurs débuts au cinéma avec A Hard Day's Night (1964). À partir de 1965, ils produisent des disques d'une plus grande complexité, dont les albums Rubber Soul (1965), Revolver (1966) et Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band (1967), et a connu un succès commercial supplémentaire avec les Beatles (également connu sous le nom de "l'album blanc", 1968) et Abbey Road (1969). Annonçant l' ère de l' album , leur succès a élevé l'album au rang de forme dominante de consommation de disques par rapport aux singles ; ils ont également inspiré un plus grand intérêt du public pour les drogues psychédéliques et la spiritualité orientale, et ont favorisé les progrès de la musique électronique , de la pochette d'album et des clips vidéo . En 1968, ils ont fondé Apple Corps , une société multimédia multi-bras qui continue de superviser des projets liés à l'héritage du groupe. Après la dissolution du groupe en 1970, les quatre membres ont connu le succès en tant qu'artistes solos. Lennon a été tué par balle en 1980 et Harrison est mort d'un cancer du poumon en 2001. McCartney et Starr restent musicalement actifs.

Les Beatles sont l' acte musical le plus vendu de tous les temps , avec des ventes estimées à 600 millions d'unités dans le monde. Ils détiennent le record de la plupart des albums numéro un du UK Albums Chart (15), de la plupart des succès numéro un du Billboard Hot 100 (20) et de la plupart des singles vendus au Royaume-Uni (21,9 millions). Le groupe a reçu sept Grammy Awards , quatre Brit Awards , un Academy Award (pour la meilleure musique originale pour le film Let It Be de 1970 ) et quinze Ivor Novello Awards . Ils ont été intronisés au Rock and Roll Hall of Fame en 1988, et les quatre membres principaux ont été intronisés individuellement entre 1994 et 2015. En 2004 et 2011, le groupe a dépassé les listes de Rolling Stone des plus grands artistes de l'histoire . Le magazine Time les a nommés parmi les 100 personnalités les plus importantes du XXe siècle .

1957-1963: Formation, Hambourg et popularité au Royaume-Uni

En mars 1957, John Lennon , alors âgé de seize ans, forme un groupe de skiffle avec plusieurs amis du Quarry Bank High School de Liverpool . Ils se sont brièvement appelés les Blackjacks, avant de changer leur nom en Quarrymen après avoir découvert qu'un autre groupe local utilisait déjà le nom. [4] Quinze ans Paul McCartney les a rejoints en tant que guitariste rythmique peu de temps après lui et Lennon a rencontré que Juillet. [5] En février 1958, McCartney a invité son ami George Harrison à regarder la bande. Le jeune homme de quinze ans a auditionné pour Lennon, l'impressionnant par son jeu, mais Lennon a d'abord pensé que Harrison était trop jeune pour le groupe. Après un mois de persistance de Harrison, lors d'une deuxième réunion (arrangée par McCartney), il a interprété la partie de guitare principale de la chanson instrumentale " Raunchy " sur le pont supérieur d'un bus de Liverpool, [6] et ils l'ont enrôlé comme leur guitariste principal . [7] [8]

En janvier 1959, les amis de la Quarry Bank de Lennon avaient quitté le groupe et il commença ses études au Liverpool College of Art . [9] Les trois guitaristes, se faisant valoir comme Johnny et les Moondogs, [10] jouaient du rock and roll chaque fois qu'ils pouvaient trouver un batteur. [11] L'ami de l'école d'art de Lennon, Stuart Sutcliffe , qui venait de vendre une de ses peintures et a été persuadé d'acheter une guitare basse avec le produit, s'est joint en janvier 1960 et c'est lui qui a suggéré de changer le nom du groupe en Beatals , comme un hommage à Buddy Holly et aux grillons . [12] [13] Ils ont utilisé ce nom jusqu'en mai, quand ils sont devenus les Coléoptères Argent, avant d'entreprendre une brève tournée de l'Ecosse en tant que groupe de soutien pour le chanteur pop et compagnon Liverpudlian Johnny Gentle . Début juillet, ils s'étaient transformés en Silver Beatles et, à la mi-août, avaient raccourci le nom des Beatles . [14]

Allan Williams , le manager officieux des Beatles, leur a organisé une résidence à Hambourg , et pour cela, ils ont auditionné et embauché le batteur Pete Best à la mi-août 1960. Le groupe, désormais composé de cinq musiciens, a quitté Liverpool pour Hambourg quatre jours plus tard, embauché au propriétaire du club Bruno Koschmider pour ce qui serait une résidence de 3 mois et demi. [15] L' historien des Beatles Mark Lewisohn écrit: "Ils sont arrivés à Hambourg au crépuscule le 17 août, le moment où la zone de lumière rouge prend vie ... des néons clignotants criaient les divers divertissements proposés, tandis que des femmes légèrement vêtues étaient assises. imperturbable dans les vitrines des magasins en attente d'opportunités commerciales. " [16]

Koschmider avait converti quelques clubs de strip-tease du quartier en salles de concert et il a d'abord placé les Beatles à l' Indra Club . Après avoir fermé Indra en raison de plaintes liées au bruit, il les a transférés au Kaiserkeller en octobre. [17] Quand il a appris qu'ils avaient joué au Club Top Ten rival en violation de leur contrat, il a donné à la bande un préavis de résiliation d'un mois, [18] et a signalé le mineur Harrison, qui avait obtenu la permission de rester à Hambourg en mentant aux autorités allemandes sur son âge. [19] Les autorités ont arrangé la déportation de Harrison à la fin de novembre. [20] Une semaine plus tard, Koschmider a fait arrêter McCartney et Best pour incendie criminel après avoir mis le feu à un préservatif dans un couloir en béton; les autorités les ont expulsés. [21] Lennon est revenu à Liverpool au début de décembre, tandis que Sutcliffe est resté à Hambourg jusqu'à la fin de février avec sa fiancée allemande Astrid Kirchherr , [22] qui a pris les premières photos semi-professionnelles des Beatles. [23]

Au cours des deux années suivantes, les Beatles ont résidé pendant des périodes à Hambourg, où ils ont utilisé Preludin à la fois de manière récréative et pour maintenir leur énergie à travers des performances toute la nuit. [24] En 1961, pendant leur deuxième engagement de Hambourg, Kirchherr a coupé les cheveux de Sutcliffe dans le style " exi " (existentialiste), plus tard adopté par les autres Beatles. [25] [26] Quand Sutcliffe a décidé de quitter la bande au début de cette année et de reprendre ses études d'art en Allemagne, McCartney a pris la basse. [27] Le producteur Bert Kaempfert a contracté ce qui était devenu un groupe de quatre pièces jusqu'en Juin 1962, et il les a utilisés comme Tony Sheridan de backing band sur une série d'enregistrements pour Polydor Records . [13] [28] Dans le cadre des sessions, les Beatles ont été signés à Polydor pendant un an. [29] Crédité à "Tony Sheridan et les Beat Brothers", le single " My Bonnie ", enregistré en juin 1961 et publié quatre mois plus tard, a atteint le numéro 32 sur le graphique Musikmarkt . [30]

Après que les Beatles aient terminé leur deuxième résidence à Hambourg, ils ont connu une popularité croissante à Liverpool avec le mouvement croissant Merseybeat . Cependant, ils étaient également fatigués de la monotonie des nombreuses apparitions dans les mêmes clubs nuit après nuit. [31] En novembre 1961, pendant l'une des performances fréquentes du groupe au Cavern Club , ils ont rencontré Brian Epstein , un propriétaire de magasin de disques local et un chroniqueur de musique. [32] Il s'est rappelé plus tard: "J'ai tout de suite aimé ce que j'ai entendu. Ils étaient frais, et ils étaient honnêtes, et ils avaient ce que je pensais être une sorte de présence ... [une] qualité d'étoile." [33]

Epstein courtisa le groupe au cours des deux mois suivants et ils le nommèrent manager en janvier 1962. [34] Tout au long du début et du milieu de 1962, Epstein chercha à libérer les Beatles de leurs obligations contractuelles envers Bert Kaempfert Productions. Il a finalement négocié une libération anticipée d'un mois de leur contrat en échange d'une dernière session d'enregistrement à Hambourg. [35] La tragédie les a accueillis à leur retour en Allemagne en avril, quand un Kirchherr désemparé les a rencontrés à l'aéroport avec des nouvelles de la mort de Sutcliffe la veille de ce qui a été déterminé plus tard comme une hémorragie cérébrale . [36]

Epstein a entamé des négociations avec des maisons de disques pour un contrat d'enregistrement. Pour obtenir un contrat d'enregistrement au Royaume-Uni, Epstein a négocié une fin anticipée du contrat du groupe avec Polydor, en échange de plus d'enregistrements soutenant Tony Sheridan. [37] Après une audition du jour de l'an, Decca Records a rejeté le groupe avec le commentaire "Les groupes de guitares sont sur le point de sortir, M. Epstein." [38] Cependant, trois mois plus tard, le producteur George Martin a signé les Beatles à EMI de Parlophone étiquette. [36]

Entrée principale des studios Abbey Road

La première session d'enregistrement de Martin avec les Beatles a eu lieu aux studios Abbey Road d' EMI à Londres le 6 juin 1962. [39] Martin s'est immédiatement plaint à Epstein de la mauvaise batterie de Best et a suggéré qu'ils utilisent un batteur de session à sa place. [40] En contemplant déjà le renvoi de Best, [41] les Beatles l'ont remplacé à la mi-août par Ringo Starr , qui a quitté Rory Storm et les Hurricanes pour les rejoindre. [39] Une session du 4 septembre à EMI a donné un enregistrement de " Love Me Do " avec Starr à la batterie, mais un Martin mécontent a embauché le batteur Andy White pour la troisième session du groupe une semaine plus tard, qui a produit des enregistrements de "Love Me Do", " Please Please Me " et " PS I Love You ". [39]

Martin a d'abord sélectionné la version Starr de "Love Me Do" pour le premier single du groupe, bien que les ré-pressages ultérieurs comprenaient la version White, avec Starr au tambourin. [39] Sorti au début d'octobre, "Love Me Do" a atteint un sommet au numéro dix-sept sur le tableau Record Retailer . [42] Leurs débuts à la télévision sont venus plus tard ce mois-là avec une performance en direct sur le programme de nouvelles régional People and Places . [43] Après que Martin a suggéré de réenregistrer "Please Please Me" à un tempo plus rapide, [44] une session de studio à la fin de novembre a donné cet enregistrement, [45] dont Martin a prédit avec précision, "Vous venez de faire votre premier numéro 1 . " [46]

En décembre 1962, les Beatles terminent leur cinquième et dernière résidence à Hambourg. [47] En 1963, ils avaient convenu que les quatre membres de la bande contribueraient des voix à leurs albums - y compris Starr, malgré sa gamme vocale restreinte, pour valider sa position dans le groupe. [48] Lennon et McCartney avaient établi un partenariat d'écriture de chansons et à mesure que le succès de la bande grandissait, leur collaboration dominante limitait les opportunités de Harrison en tant que chanteur principal . [49] Epstein, pour maximiser le potentiel commercial des Beatles, les a encouragés à adopter une approche professionnelle de l'exécution. [50] Lennon se souvient de lui en disant: «Écoutez, si vous voulez vraiment entrer dans ces endroits plus grands, vous allez devoir changer - arrêtez de manger sur scène, arrêtez de jurer, arrêtez de fumer…» [38] Lennon a déclaré: "Nous nous habillions comme nous aimions, sur scène et en dehors. Il nous disait que les jeans n'étaient pas particulièrement élégants et que nous pourrions éventuellement réussir à porter des pantalons appropriés, mais il ne voulait pas que nous ayons soudain l'air carré. Il ' D laissez-nous avoir notre propre sens de l'individualité. " [38]

1963-1966: Beatlemania et années de tournée

S'il te plait plait-moi et avec les Beatles

The logo of the English rock band the Beatles
Le logo du groupe a été conçu par Ivor Arbiter . [51]

Le 11 février 1963, les Beatles enregistrent dix chansons lors d'une seule session studio pour leur premier album, Please Please Me . L'album a été complété par les quatre morceaux déjà sortis sur leurs deux premiers singles. Martin a initialement envisagé d'enregistrer le premier album des Beatles en direct au Cavern Club, mais après avoir décidé que l'acoustique du bâtiment était inadéquate, il a choisi de simuler un album "live" avec une production minimale en "une seule session marathon à Abbey Road". [52] Après le succès modéré de "Love Me Do", le single "Please Please Me" a rencontré une réception plus emphatique. Sorti en janvier 1963, deux mois avant l'album du même nom, la chanson a atteint le numéro un sur tous les charts britanniques sauf Record Retailer , où il a culminé au numéro deux. [53]

Rappelant comment les Beatles « se sont précipités pour livrer un premier album, dénigrement sur S'il vous plaît S'il vous plaît M'en un jour », AllMusic de Stephen Thomas Erlewine commente: « Des décennies après sa sortie, l'album semble encore frais, précisément à cause de ses origines intenses. » [54] Lennon a dit que peu de pensée est entrée dans la composition à l'époque; lui et McCartney «écrivaient juste des chansons à la Everly Brothers , à la Buddy Holly, des chansons pop sans plus y penser que ça - pour créer un son. Et les mots étaient presque hors de propos». [55]

Sorti en mars 1963, l'album a lancé une course au cours de laquelle onze de leurs douze albums studio sortis au Royaume-Uni jusqu'en 1970 ont atteint le numéro un. [58] Le troisième single du groupe, " From Me to You ", est sorti en avril et a également été un succès en tête des charts, commençant une chaîne presque ininterrompue de dix-sept singles britanniques numéro un pour les Beatles, y compris tous sauf un dix-huit qu'ils ont libérés au cours des six années suivantes. [59] Publié en août, le quatrième single du groupe, " She Loves You ", a réalisé les ventes les plus rapides de tout disque au Royaume-Uni jusqu'à ce moment-là, en vendant trois quarts de million d'exemplaires en moins de quatre semaines. [60] Il est devenu leur premier single à vendre un million d'exemplaires et est resté le disque le plus vendu au Royaume-Uni jusqu'en 1978. [61] [nb 1]

Leur succès commercial a accru la visibilité médiatique, à laquelle les Beatles ont répondu avec une attitude irrévérencieuse et comique qui a défié les attentes des musiciens pop de l'époque, suscitant encore plus d'intérêt. [62] Le groupe a visité le Royaume-Uni trois fois dans la première moitié de l'année: une tournée de quatre semaines qui a commencé en février, la première tournée nationale des Beatles, a précédé des tournées de trois semaines en mars et mai-juin. [63] Au fur et à mesure que leur popularité se répandait, une adulation frénétique du groupe s'installa. Accueillie avec un enthousiasme débordant par des fans hurlants, la presse a surnommé le phénomène " Beatlemania ". [64] Bien que non facturés comme chefs de tournée, les Beatles ont éclipsé les actes américains Tommy Roe et Chris Montez pendant les engagements de février et ont assumé la facturation supérieure "à la demande du public", quelque chose qu'aucun acte britannique n'avait auparavant accompli en tournée avec des artistes des États-Unis. [65] Une situation similaire s'est produite pendant leur tournée de mai-juin avec Roy Orbison . [66]

McCartney, Harrison, chanteuse pop suédoise Lill-Babs et Lennon sur le plateau de l' émission de télévision suédoise Drop-In , 30 octobre 1963 [67]

Fin octobre, les Beatles ont entamé une tournée de cinq jours en Suède, leur première fois à l'étranger depuis l'engagement final de Hambourg en décembre 1962. [68] À leur retour au Royaume-Uni le 31 octobre, plusieurs centaines de fans hurlants les ont accueillis sous une forte pluie. à l'aéroport d'Heathrow . Environ 50 à 100 journalistes et photographes, ainsi que des représentants de la BBC , se sont également joints à la réception de l'aéroport, la première de plus de 100 événements de ce type. [69] Le jour suivant, le groupe a commencé sa quatrième tournée de la Grande-Bretagne dans les neuf mois, celle-ci prévue pour six semaines. [70] À la mi-novembre, pendant que Beatlemania s'intensifiait, la police a recouru à l'utilisation de tuyaux d'eau à haute pression pour contrôler la foule avant un concert à Plymouth. [71]

Please Please Me a maintenu la première place sur le palmarès Record Retailer pendant 30 semaines, seulement pour être remplacé par son suivi, With the Beatles , [72] qu'EMI a publié le 22 novembre pour enregistrer des commandes anticipées de 270 000 exemplaires. Le LP a dépassé le demi-million d'albums vendus en une semaine. [73] Enregistré entre juillet et octobre, With the Beatles a fait un meilleur usage des techniques de production en studio que son prédécesseur. [74] Il a tenu la première place pendant 21 semaines avec une durée de vie de 40 semaines. [75] Erlewine a décrit le LP comme "une suite de l'ordre le plus élevé - celui qui améliore l'original". [76]

Dans un renversement de la pratique habituelle d'alors, EMI a sorti l'album avant le single imminent " I Want to Hold Your Hand ", avec la chanson exclue pour maximiser les ventes du single. [77] L'album a attiré l'attention du critique musical William Mann du Times , qui a suggéré que Lennon et McCartney étaient "les compositeurs anglais exceptionnels de 1963". [74] Le journal a publié une série d'articles dans lesquels Mann a offert des analyses détaillées de la musique, lui prêtant respectabilité. [78] Avec les Beatles est devenu le deuxième album dans l'histoire du graphique britannique à vendre un million d'exemplaires, un chiffre précédemment atteint seulement par la bande originale du Pacifique Sud de 1958 . [79] En écrivant les notes de manche pour l'album, l'attaché de presse du groupe, Tony Barrow , a utilisé le superlatif le "quatuor fabuleux", que les médias ont largement adopté comme "le Fab Four". [80]

Première visite aux États-Unis et l'invasion britannique

La filiale américaine d'EMI, Capitol Records , a entravé les sorties des Beatles aux États-Unis pendant plus d'un an en refusant initialement de publier leur musique, y compris leurs trois premiers singles. Des négociations concomitantes avec le label américain indépendant Vee-Jay ont conduit à la sortie de certaines des chansons en 1963, mais pas toutes. [81] Vee-Jay a terminé la préparation de l'album Introducing ... The Beatles , extrait de la plupart des chansons de Please Please Me de Parlophone , mais un bouleversement de la direction a conduit à la non sortie de l'album. [nb 2] Puis lorsqu'il est apparu que le label ne déclarait pas de redevances sur leurs ventes, la licence signée Vee-Jay avec EMI a été annulée. [83] Une nouvelle licence a été accordée au label Swan pour le single "She Loves You". Le disque a été diffusé dans la région de Tidewater en Virginie par Gene Loving de la station de radio WGH et a été présenté sur le segment "Rate-a-Record" de American Bandstand , mais il n'a pas réussi à se faire connaître à l'échelle nationale. [84]

Les Beatles arrivant à l'aéroport international John F.Kennedy , 7 février 1964

Epstein a apporté une copie de démonstration de " I Want to Hold Your Hand " à Brown Meggs de Capitol qui a signé le groupe et organisé une campagne de marketing de 40 000 $ US. Le succès des charts américains a commencé après que le disc-jockey Carroll James de la station de radio AM WWDC , à Washington, DC, a obtenu une copie du single britannique "I Want to Hold Your Hand" à la mi-décembre 1963 et a commencé à le jouer à l'antenne. [85] Des copies enregistrées de la chanson ont rapidement circulé parmi d'autres stations de radio à travers les États-Unis. Cela a provoqué une augmentation de la demande, ce qui a conduit Capitol à avancer de trois semaines la sortie de "Je veux te tenir la main". [86] Publié le 26 décembre, avec le début programmé du groupe il y a quelques semaines à peine, "I Want to Hold Your Hand" s'est vendu à un million d'exemplaires, devenant un succès numéro un aux États-Unis à la mi-janvier. [87] Dans son sillage, Vee-Jay a sorti Introducing ... The Beatles [88] pour accompagner le premier album de Capitol, Meet the Beatles! , tandis que Swan a réactivé la production de "She Loves You". [89]

Les Beatles avec Ed Sullivan , février 1964

Le 7 février 1964, les Beatles quittèrent le Royaume-Uni avec environ 4000 fans rassemblés à Heathrow, agitant et hurlant alors que l'avion décollait. [90] Lors de l'atterrissage à l' aéroport John F. Kennedy de New York , une foule tumultueuse estimée à 3.000 les a accueillis. [91] Ils ont donné leur première représentation télévisée américaine en direct deux jours plus tard sur The Ed Sullivan Show , regardé par environ 73 millions de téléspectateurs dans plus de 23 millions de foyers, [92] ou 34 pour cent de la population américaine. Le biographe Jonathan Gould écrit que, selon le service de notation Nielsen , il s'agissait de "l'audience la plus large jamais enregistrée pour une émission de télévision américaine ". [93] Le lendemain matin, les Beatles se sont réveillés à un consensus critique largement négatif aux États-Unis, [94] mais un jour plus tard à leur premier concert américain, Beatlemania a éclaté au Washington Coliseum . [95] De retour à New York le jour suivant, les Beatles ont rencontré une autre réception forte pendant deux spectacles à Carnegie Hall . [92] Le groupe a volé à la Floride, où ils sont apparus sur le Show hebdomadaire d' Ed Sullivan une deuxième fois, devant un autre 70 millions de téléspectateurs, avant de retourner au Royaume-Uni le 22 février. [96]

La première visite des Beatles aux États-Unis a eu lieu alors que la nation pleurait encore l' assassinat du président John F. Kennedy en novembre dernier. [97] Les commentateurs suggèrent souvent que pour beaucoup, en particulier les jeunes, les performances des Beatles ont ravivé le sentiment d'excitation et de possibilité qui s'est momentanément évanoui à la suite de l'assassinat et a aidé à faire place aux changements sociaux révolutionnaires à venir dans la décennie. [98] Leur coiffure, inhabituellement longue pour l'époque et moquée par de nombreux adultes, [13] est devenue un emblème de la rébellion à la culture de la jeunesse en plein essor. [99]

La popularité du groupe a généré un intérêt sans précédent pour la musique britannique, et de nombreux autres artistes britanniques ont par la suite fait leurs débuts aux États-Unis, effectuant avec succès des tournées au cours des trois années suivantes dans ce qu'on a appelé l' invasion britannique . [100] Le succès des Beatles aux États-Unis a ouvert la porte à une série successive de groupes de battements britanniques et d' actes de bruit tels que le Dave Clark Five , les Animals , Petula Clark , les Kinks et les Rolling Stones pour réussir en Amérique. [101] Pendant la semaine du 4 avril 1964, les Beatles ont tenu douze positions sur le tableau des singles de Billboard Hot 100 , y compris les cinq premiers. [102] [n ° 3]

Nuit d'une dure journée

Le désintérêt de Capitol Records tout au long de 1963 ne passa pas inaperçu et un concurrent, United Artists Records , encouragea leur division cinématographique à proposer aux Beatles un contrat de trois films, principalement pour le potentiel commercial des bandes sonores aux États-Unis. [104] Dirigé par Richard Lester , Une dure journée de nuit a impliqué le groupe pendant six semaines en mars-avril 1964 pendant qu'ils se jouaient dans une comédie musicale. [105] Le film a été créé à Londres et à New York en juillet et août, respectivement, et a été un succès international, avec quelques critiques établissant une comparaison avec les Marx Brothers . [106]

United Artists a sorti un album complet pour le marché nord-américain, combinant des chansons des Beatles et la partition orchestrale de Martin; ailleurs, le troisième album studio du groupe, A Hard Day's Night , contenait des chansons du film sur la première face et d'autres nouveaux enregistrements sur la deuxième face. [107] Selon Erlewine, l'album les a vus "vraiment prendre leur place en tant que groupe. Toutes les influences disparates sur leurs deux premiers albums se sont fusionnées en un son brillant, joyeux et original, rempli de guitares résonnantes et de mélodies irrésistibles." [108] Ce son de "guitare qui sonne" était principalement le produit du Rickenbacker électrique à 12 cordes de Harrison , un prototype qui lui a été donné par le fabricant, qui a fait ses débuts sur le disque. [109] [n ° 4]

Tour du monde de 1964, rencontre avec Bob Dylan et défense des droits civiques

Paul McCartney, George Harrison and John Lennon of the Beatles performing on Dutch TV in 1964
McCartney, Harrison et Lennon se produisant à la télévision néerlandaise en 1964

En tournée internationale en juin et juillet, les Beatles ont organisé 37 spectacles pendant 27 jours au Danemark, aux Pays-Bas, à Hong Kong, en Australie et en Nouvelle-Zélande. [110] [nb 5] En août et septembre, ils sont revenus aux États-Unis, avec une tournée de 30 concerts dans 23 villes. [112] Générant à nouveau un intérêt intense, la tournée d'un mois a attiré entre 10 000 et 20 000 fans à chaque représentation de 30 minutes dans les villes de San Francisco à New York. [112]

En août, le journaliste Al Aronowitz s'est arrangé pour que les Beatles rencontrent Bob Dylan . [113] En visitant le groupe dans leur suite d'hôtel de New York, Dylan les a introduits au cannabis . [114] Gould souligne la signification musicale et culturelle de cette réunion, avant laquelle les fanbases respectifs des musiciens étaient "perçus comme habitant deux mondes sous-culturels séparés": l'auditoire de Dylan de "collégiens avec des penchants artistiques ou intellectuels, un début politique et social idéalisme et un style légèrement bohème "contrastaient avec leurs fans," de véritables ' teenyboppers ' - des enfants du lycée ou de l'école primaire dont la vie était totalement enveloppée dans la culture populaire commercialisée de la télévision, de la radio, des disques pop, des magazines de fans et des adolescents Pour de nombreux adeptes de Dylan sur la scène de la musique folklorique , les Beatles étaient considérés comme des idolâtres et non comme des idéalistes. " [115]

Dans les six mois suivant la réunion, selon Gould, "Lennon ferait des disques sur lesquels il imitait ouvertement le bourdon nasal de Dylan, le strum cassant et le personnage vocal introspectif"; et six mois plus tard, Dylan a commencé à jouer avec un groupe d'accompagnement et une instrumentation électrique , et "habillé à la hauteur de la mode Mod". [116] En conséquence, Gould continue, la division traditionnelle entre les amateurs de folk et de rock "s'est presque évaporée", alors que les fans des Beatles ont commencé à mûrir dans leurs perspectives et que le public de Dylan a embrassé la nouvelle culture pop dirigée par les jeunes. [116]

Lors de la tournée américaine de 1964, le groupe a été confronté à la ségrégation raciale dans le pays à l'époque. [117] [118] Lorsqu'ils ont été informés que le lieu de leur concert du 11 septembre, le Gator Bowl à Jacksonville, en Floride , était séparé, les Beatles ont dit qu'ils refuseraient de jouer à moins que le public ne soit intégré. [119] [117] [118] Lennon a déclaré: "Nous ne jouons jamais à des publics séparés et nous n'allons pas commencer maintenant ... Je perdrais plus tôt notre argent d'apparence." [117] Les fonctionnaires de la ville ont cédé et ont accepté d'autoriser un spectacle intégré. [117] Le groupe a également annulé leurs réservations à l' hôtel George Washington réservé aux blancs à Jacksonville. [118] Pour leurs tournées américaines ultérieures en 1965 et 1966, les Beatles ont inclus des clauses dans les contrats stipulant que les spectacles doivent être intégrés. [118] [120]

Beatles à vendre , à l' aide! et Rubber Soul

Selon Gould, le quatrième album studio des Beatles , Beatles for Sale , témoigne d'un conflit croissant entre les pressions commerciales de leur succès mondial et leurs ambitions créatives. [121] Ils avaient prévu l'album, enregistré entre août et octobre 1964, [122] pour continuer le format établi par A Hard Day's Night qui, contrairement à leurs deux premiers LP, contenait seulement des chansons originales. [121] Ils avaient presque épuisé leur arriéré de chansons sur l'album précédent, cependant, et étant donné les défis que la tournée internationale constante posait à leurs efforts d'écriture de chansons, Lennon a admis, "Le matériel devient un enfer d'un problème". [123] En conséquence, six couvertures de leur vaste répertoire ont été choisies pour compléter l'album. Sorties début décembre, ses huit compositions originales se sont démarquées, démontrant la maturité croissante du partenariat Lennon-McCartney pour l' écriture de chansons. [121]

Au début de 1965, après un dîner avec Lennon, Harrison et leurs épouses, le dentiste de Harrison, John Riley, ajouta secrètement du LSD à leur café. [124] Lennon a décrit l'expérience: "C'était tout simplement terrifiant, mais c'était fantastique. J'ai été assez stupéfait pendant un mois ou deux." [125] Lui et Harrison sont devenus par la suite des utilisateurs réguliers de la drogue, rejoints par Starr au moins une fois. L'utilisation de drogues psychédéliques par Harrison a encouragé son chemin vers la méditation et l'hindouisme. Il a commenté: "Pour moi, c'était comme un flash. La première fois que j'ai eu de l' acide , ça m'a juste ouvert quelque chose dans ma tête qui était à l'intérieur de moi, et j'ai réalisé beaucoup de choses. Je ne les ai pas apprises parce que je Je les connaissais déjà, mais c'était la clé qui ouvrait la porte pour les révéler.Dès l'instant où j'ai eu ça, j'ai voulu l'avoir tout le temps - ces pensées sur les yogis et l'Himalaya, et la musique de Ravi . " [126] [127] McCartney était initialement réticent à l'essayer, mais l'a finalement fait à la fin de 1966. [128] Il est devenu le premier Beatle à discuter publiquement du LSD, déclarant dans une interview au magazine que "cela m'ouvrait les yeux" et "faisait moi un membre meilleur, plus honnête et plus tolérant de la société ". [129]

La bande-annonce américaine pour l' aide! avec (de l'arrière) Harrison, McCartney, Lennon et (largement obscurci) Starr

La controverse a éclaté en juin 1965 lorsque la reine Elizabeth II a nommé les quatre membres des Beatles de l' Ordre de l'Empire britannique (MBE) après que le Premier ministre Harold Wilson les ait nommés pour le prix. [130] En signe de protestation - l'honneur était à ce moment-là principalement accordé aux vétérans militaires et aux chefs civiques - certains récipiendaires conservateurs de MBE ont rendu leur insigne. [131]

En juillet, le deuxième film des Beatles, Help! , a été libéré, à nouveau réalisé par Lester. Décrit comme "principalement une parodie implacable de Bond " [132], il a inspiré une réponse mitigée parmi les critiques et le groupe. McCartney a déclaré: " Aide! C'était génial mais ce n'était pas notre film - nous étions en quelque sorte des stars invitées. C'était amusant, mais fondamentalement, en tant qu'idée de film, c'était un peu faux." [133] La bande originale a été dominée par Lennon, qui a écrit et a chanté le plomb sur la plupart de ses chansons, y compris les deux singles: " Help! " Et " Ticket to Ride ". [134]

L' aide! album, le cinquième album studio du groupe, reflétait A Hard Day's Night en présentant des chansons de la bande originale sur la première face et des chansons supplémentaires des mêmes sessions sur la deuxième face. [135] Le LP contenait tout le matériel original à l'exception de deux couvertures, « Act Naturally » et « Dizzy Miss Lizzy »; c'étaient les dernières reprises que le groupe inclurait sur un album, à l'exception de la brève interprétation de Let It Be de la chanson folklorique traditionnelle de Liverpool " Maggie Mae ". [136] Le groupe a étendu son utilisation des overdubs vocaux sur Help! et incorporé des instruments classiques dans certains arrangements, y compris un quatuor à cordes sur la ballade pop " Yesterday ". [137] Composé et chanté par McCartney - aucun des autres Beatles ne joue sur l'enregistrement [138] - "Hier" a inspiré la plupart des versions de couverture de n'importe quelle chanson jamais écrite. [139] Avec de l' aide! , les Beatles sont devenus le premier groupe de rock à être nominé pour un Grammy Award pour l'album de l'année . [140]

Le groupe lors d'une conférence de presse au Minnesota en août 1965, peu de temps après avoir joué au Shea Stadium de New York

La troisième tournée américaine du groupe a débuté par une performance devant une foule record de 55 600 spectateurs au Shea Stadium de New York le 15 août - "peut-être le plus célèbre de tous les concerts des Beatles", selon Lewisohn. [141] Neuf autres concerts réussis ont suivi dans d'autres villes américaines. Lors d'un spectacle à Atlanta, les Beatles ont donné l'une des premières performances en direct à utiliser un système de repli de haut-parleurs de retour sur scène. [142] Vers la fin de la tournée, ils ont rencontré Elvis Presley , une influence musicale fondamentale sur la bande, qui les a invités à sa maison à Beverly Hills . [143] [144] Septembre 1965 a vu le lancement d'une série de dessins animés américains samedi matin, les Beatles , qui faisait écho A Hard Day Night de pitreries burlesques sur ses deux ans course originale. [145] La série était un jalon historique en tant que première série télévisée hebdomadaire à présenter des versions animées de personnes réelles et vivantes. [146]

À la mi-octobre, les Beatles sont entrés dans le studio d'enregistrement; pour la première fois lors de la réalisation d'un album, ils ont eu une période prolongée sans autres engagements majeurs. [147] Jusqu'à cette époque, selon George Martin, "nous avions fait des albums plutôt comme une collection de singles. Maintenant, nous commençons vraiment à penser aux albums comme un peu d'art en eux-mêmes." [148] Libéré en décembre, Rubber Soul a été salué par les critiques comme un pas en avant majeur dans la maturité et la complexité de la musique du groupe. [149] Leur portée thématique commençait à s'étendre à mesure qu'ils embrassaient des aspects plus profonds de la romance et de la philosophie, un développement que l'exécutif du NEMS Peter Brown attribuait à «l'usage maintenant habituel de marijuana» des membres du groupe. [150] Lennon s'est référé à Rubber Soul comme "l'album du pot" [151] et Starr a dit: "Grass a été vraiment influent dans beaucoup de nos changements, en particulier avec les écrivains. Et parce qu'ils écrivaient du matériel différent, nous jouions différemment. . " [151] Après de l' aide! L ' incursion dans la musique classique avec flûtes et cordes, l' introduction par Harrison d 'un sitar sur " Norwegian Wood (This Bird Has Flown) " a marqué une nouvelle progression en dehors des frontières traditionnelles de la musique populaire. Au fur et à mesure que leurs paroles devenaient plus artistiques, les fans ont commencé à les étudier pour une signification plus profonde. [152]

Alors que certains de Rubber Soul » des chansons s étaient le produit de l' écriture musicale de collaboration de Lennon et McCartney, [153] l'album comprenait également des compositions distinctes de chacun [154] mais ils ont continué à partager le crédit officiel. " In My Life ", dont chacun a revendiqué plus tard la paternité principale, est considéré comme un point culminant de tout le catalogue Lennon-McCartney. [155] Harrison a appelé Rubber Soul son "album préféré" [151] et Starr l'a appelé "l'enregistrement de départ". [156] McCartney a dit: "Nous avions eu notre période mignonne, et maintenant il était temps de prendre de l'expansion." [157] Cependant, l'ingénieur du son Norman Smith a déclaré plus tard que les séances de studio révélaient des signes de conflit croissant au sein du groupe - "l'affrontement entre John et Paul devenait évident", écrivait-il, et "en ce qui concernait Paul, George pouvait ne fais pas de bien ». [158] En 2003, Rolling Stone a classé Rubber Soul cinquième parmi " Les 500 Plus Grands Albums de Tous les Temps ", [159] et Richie Unterberger d' AllMusic le décrit comme "un des disques classiques de folk-rock ". [160]

Controverses, revolver et tournée finale

Capitol Records, à partir de décembre 1963, quand il a commencé à publier des enregistrements des Beatles pour le marché américain, a exercé un contrôle complet sur le format, [81] compilant des albums américains distincts à partir des enregistrements du groupe et émettant des chansons de leur choix en tant que singles. [161] [nb 6] En juin 1966, le Capitole LP Hier et Aujourd'hui a provoqué un tollé avec sa couverture, qui a dépeint les Beatles grimaçants vêtus d'une salopette de boucher, accompagnés de viande crue et de poupées en plastique mutilées. Selon le biographe des Beatles Bill Harry , il a été suggéré à tort que cela était censé être une réponse satirique à la façon dont Capitol avait «massacré» les versions américaines des albums du groupe. [163] Des milliers d'exemplaires du LP avaient une nouvelle couverture collée sur l'original; une copie non pelée du «premier état» a été vendue à 10 500 $ lors d'une vente aux enchères en décembre 2005. [164] En Angleterre, pendant ce temps, Harrison a rencontré le maestro du sitar Ravi Shankar , qui a accepté de le former à l'instrument. [165]

Lors d'une tournée aux Philippines le mois suivant la fureur d' hier et d'aujourd'hui , les Beatles ont involontairement snobé la première dame du pays, Imelda Marcos , qui s'attendait à ce qu'ils assistent à un petit-déjeuner au palais présidentiel . [166] Lorsqu'on lui a présenté l'invitation, Epstein a poliment refusé au nom des membres de la bande, car cela n'avait jamais été sa politique d'accepter de telles invitations officielles. [167] Ils ont rapidement constaté que le régime de Marcos n'était pas habitué à accepter le non pour une réponse. Les émeutes qui en ont résulté ont mis en danger le groupe et ils ont fui le pays avec difficulté. [168] Immédiatement après, les membres du groupe ont visité l'Inde pour la première fois. [169]

Nous sommes plus populaires que Jésus maintenant; Je ne sais pas lequel passera en premier - le rock'n'roll ou le christianisme.

- John Lennon, 1966 [170]

Presque dès leur retour chez eux, les Beatles ont été confrontés à une violente réaction de la part des conservateurs religieux et sociaux américains (ainsi que du Ku Klux Klan ) à la suite d'un commentaire que Lennon avait fait dans une interview en mars avec la journaliste britannique Maureen Cleave . [171] "Le christianisme ira", avait dit Lennon. "Il va disparaître et rétrécir. Je n'ai pas besoin d'argumenter à ce sujet; j'ai raison et j'aurai raison ... Jésus allait bien mais ses disciples étaient épais et ordinaires. Ce sont eux qui le tordent qui le ruine pour moi." [172] Ses commentaires sont passés pratiquement inaperçus en Angleterre, mais quand le magazine américain de fans pour adolescents, Datebook, les a imprimés cinq mois plus tard, cela a déclenché une controverse avec les chrétiens de la région conservatrice de la Bible Belt de l'Amérique . [171] Le Vatican a émis une protestation et des interdictions sur les disques des Beatles ont été imposées par les stations espagnoles et hollandaises et le service national de radiodiffusion de l'Afrique du Sud . [173] Epstein a accusé Datebook d'avoir pris les propos de Lennon hors de leur contexte. Lors d'une conférence de presse, Lennon a souligné: "Si j'avais dit que la télévision était plus populaire que Jésus, j'aurais pu m'en tirer." [174] Il a prétendu qu'il faisait référence à la façon dont les autres percevaient leur succès, mais à l'invitation des journalistes, il a conclu: «Si vous voulez que je m'excuse, si cela vous rend heureux, alors d'accord, je suis désolé. " [174]

Sorti en août, une semaine avant la dernière tournée des Beatles, Revolver a marqué un autre pas en avant artistique pour le groupe. [175] L'album a comporté l'écriture de chansons sophistiquée, l'expérimentation de studio et un répertoire considérablement élargi de styles musicaux, s'étendant des arrangements de ficelle classiques innovateurs au psychédélisme . [175] Abandonnant la photographie de groupe habituelle, sa couverture inspirée par Aubrey Beardsley - conçue par Klaus Voormann , un ami du groupe depuis leurs jours de Hambourg - était un collage monochrome et une caricature de dessin au trait du groupe. [175] L'album a été précédé du single " Broché Writer ", soutenu par " Rain ". [176] Des courts métrages promotionnels ont été réalisés pour les deux chansons; décrits par l'historien culturel Saul Austerlitz comme "parmi les premiers vrais vidéoclips", [177] ils ont été diffusés sur The Ed Sullivan Show et Top of the Pops en juin. [178]

Parmi les chansons expérimentales que Revolver vedette était « Tomorrow Never Knows », les paroles pour lesquelles Lennon a tirées de Timothy Leary de The Psychedelic Experience: Manuel Basé sur le livre des morts tibétain . Sa création impliquait huit platines à bandes réparties sur le bâtiment EMI, chacune étant dotée d'un ingénieur ou d'un membre du groupe, qui variait de manière aléatoire le mouvement d'une boucle de bande tandis que Martin créait un enregistrement composite en échantillonnant les données entrantes. [179] " Eleanor Rigby " de McCartney a fait un usage proéminent d'un octet de corde ; Gould le décrit comme "un véritable hybride, ne se conformant à aucun style ou genre de chanson reconnaissable". [180] L'apparition de Harrison en tant qu'auteur-compositeur a été reflétée dans trois de ses compositions apparaissant sur le disque. [181] Parmi ceux-ci, " Taxman ", qui a ouvert l'album, a marqué le premier exemple des Beatles faisant une déclaration politique à travers leur musique. [182] En 2003, Rolling Stone a classé Revolver comme le troisième plus grand album de tous les temps. [159]

Le Candlestick Park de San Francisco (photographié au début des années 1960) a accueilli le dernier concert des Beatles devant un public payant.

Alors que les préparatifs étaient faits pour une tournée aux États-Unis, les Beatles savaient que leur musique serait à peine entendue. Ayant initialement utilisé des amplificateurs Vox AC30 , ils ont ensuite acquis des amplificateurs de 100 watts plus puissants, spécialement conçus par Vox pour eux lorsqu'ils ont déménagé dans des salles plus grandes en 1964, mais ceux-ci étaient encore insuffisants. Luttant pour rivaliser avec le volume sonore généré par les fans qui hurlaient, le groupe s'ennuyait de plus en plus avec la routine du concert. [183] Reconnaissant que leurs spectacles n'étaient plus sur la musique, ils ont décidé de faire de la tournée d'août leur dernière. [184]

Le groupe n'a interprété aucune de leurs nouvelles chansons pendant la tournée. [185] Dans la description de Chris Ingham, c'étaient vraiment des "créations de studio ... et il n'y avait aucun moyen qu'un groupe de rock 'n' roll de quatre musiciens puisse leur rendre justice, en particulier à travers le mur de désensibilisation des cris des fans. ' Live Beatles et Studio Beatles étaient devenus des bêtes complètement différentes. " [186] Le concert de la bande au Candlestick Park de San Francisco le 29 août était leur dernier concert commercial. [187] Il a marqué la fin de quatre ans dominés par des tournées presque sans escale qui comprenaient plus de 1 400 apparitions de concert au niveau international. [188]

1966-1970: années de studio

Sgt. Orchestre du club Lonely Hearts de Pepper

Capot avant du Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band , "la couverture la plus célèbre de tout album de musique et l'une des images les plus imitées au monde" [189]

Libérés du fardeau des tournées, les Beatles ont adopté une approche de plus en plus expérimentale en enregistrant Sgt. Le groupe Lonely Hearts Club de Pepper , débutant à la fin de novembre 1966. [190] Selon l'ingénieur Geoff Emerick , l'enregistrement de l'album a duré plus de 700 heures. [191] Il a rappelé l'insistance du groupe "que tout sur le Sgt. Pepper devait être différent. Nous avions des microphones dans les cloches des cuivres et des écouteurs transformés en microphones attachés aux violons. Nous avons utilisé des oscillateurs primitifs géants pour faire varier la vitesse de instruments et voix et nous avons eu des bandes coupées en morceaux et collées ensemble à l'envers et dans le mauvais sens. " [192] Des parties de " Un jour dans la vie " ont présenté un orchestre de 40 morceaux. [192] Les sessions ont initialement donné le double simple de côté A sans album " Strawberry Fields Forever " / " Penny Lane " en février 1967; [193] le Sgt. Pepper LP a suivi avec une sortie urgente en mai. [194] La complexité musicale des disques, créés en utilisant une technologie d'enregistrement à quatre pistes relativement primitive , a stupéfié les artistes contemporains. [189] Parmi les critiques de musique, l'acclamation pour l'album était pratiquement universelle. [195] Gould écrit:

Le consensus écrasant est que les Beatles avaient créé un chef-d'œuvre populaire: un travail riche, soutenu et débordant de génie collaboratif dont l'ambition audacieuse et l'originalité surprenante ont considérablement élargi les possibilités et suscité les attentes de ce que l'expérience d'écouter de la musique populaire sur disque pourrait. être. Sur la base de cette perception, le Sgt. Pepper est devenu le catalyseur d'une explosion d'enthousiasme de masse pour le rock au format album qui allait révolutionner à la fois l'esthétique et l'économie de l'industrie du disque d'une manière qui dépassait de loin les explosions pop précédentes déclenchées par le phénomène Elvis de 1956 et le phénomène Beatlemania de 1963. . [196]

Dans le sillage du Sgt. Pepper , la presse underground et grand public a largement fait connaître les Beatles en tant que leaders de la culture des jeunes, ainsi que "révolutionnaires du style de vie". [3] L'album a été le premier LP majeur de pop / rock à inclure ses paroles complètes, qui sont apparues sur la couverture arrière. [197] [198] Ces paroles ont fait l'objet d'une analyse critique; par exemple, à la fin de 1967, l'album a fait l'objet d'une enquête scientifique du critique littéraire américain et professeur d'anglais Richard Poirier , qui a observé que ses élèves «écoutaient la musique du groupe avec un degré d'engagement que lui, en tant que professeur de la littérature, ne pouvait qu’envier ». [199] [nb 7] La couverture élaborée a également attiré un intérêt et une étude considérables. [200] Un collage conçu par les artistes pop Peter Blake et Jann Haworth , il a dépeint le groupe comme la bande fictive mentionnée dans la piste titre de l'album [201] debout devant une foule de personnes célèbres . [202] Les lourdes moustaches portées par le groupe reflétaient l'influence croissante du style hippie , [203] tandis que l'historien culturel Jonathan Harris décrit leurs "parodies aux couleurs vives d'uniformes militaires" comme une démonstration sciemment "anti-autoritaire et anti-établissement". [204]

Sgt. Pepper a dominé les charts britanniques pendant 23 semaines consécutives, avec quatre semaines supplémentaires au numéro un de la période allant jusqu'en février 1968. [205] Avec 2,5 millions d'exemplaires vendus dans les trois mois suivant sa sortie, [206] Sgt. Le succès commercial initial de Pepper a dépassé celui de tous les albums précédents des Beatles. [207] Il a maintenu son immense popularité au 21ème siècle tout en battant de nombreux records de ventes. [208] En 2003, Rolling Stone a classé le Sgt. Pepper au numéro un sur sa liste des plus grands albums de tous les temps. [159]

Visite mystère magique et sous-marin jaune

Les Beatles filmant leurs « Je suis le Walrus séquence » pour le Magical Mystery Tour le film

Deux projets de films des Beatles ont été conçus dans les semaines suivant l'achèvement du Sgt. Pepper : Magical Mystery Tour , un téléfilm d'une heure, et Yellow Submarine , un long métrage d'animation produit par United Artists . [209] Le groupe a commencé à enregistrer de la musique pour le premier à la fin du mois d'avril 1967, mais le projet était alors en sommeil alors qu'ils se concentraient sur l'enregistrement de chansons pour le second. [210] Le 25 juin, les Beatles ont exécuté leur prochain single " All You Need Is Love " à environ 350 millions de téléspectateurs sur Our World , le premier lien télévisé mondial en direct. [211] Sorti une semaine plus tard, pendant l' été de l'amour , la chanson a été adoptée comme hymne de flower power . [212] La consommation de drogues psychédéliques par les Beatles était à son apogée pendant cet été. [213] En juillet et août, le groupe a poursuivi des intérêts liés à une idéologie utopique similaire, y compris une enquête d'une semaine sur la possibilité de démarrer une commune insulaire au large des côtes de la Grèce. [214]

Le 24 août, le groupe a été présenté à Maharishi Mahesh Yogi à Londres. Le lendemain, ils se sont rendus à Bangor pour sa retraite de méditation transcendantale . Le 27 août, l'assistant de leur directeur, Peter Brown, a téléphoné pour les informer qu'Epstein était décédé. [215] Le coroner a statué que la mort était une surdose accidentelle de carbitol , même si la rumeur disait que c'était un suicide. [216] [nb 8] Sa mort a laissé le groupe désorienté et craintif pour l'avenir. [218] Lennon se souvient: "Nous nous sommes effondrés. Je savais que nous étions en difficulté à l'époque. Je n'avais pas vraiment d'idées fausses sur notre capacité à faire autre chose que jouer de la musique, et j'avais peur. Je pensais: 'Nous » [219] L'épouse de Harrison, Pattie Boyd, se souvint que« Paul et George étaient complètement sous le choc. Je ne pense pas que cela aurait pu être pire s'ils avaient entendu dire que leur propre père était mort. " [220] Pendant une réunion de bande en septembre, McCartney a recommandé que la bande procède à la tournée de mystère magique . [210]

Le Magical Mystery Tour bande originale a été publiée au Royaume - Uni comme une piste-six à double jeu prolongé (EP) au début de Décembre 1967. [81] [221] Il a été le premier exemple d'un double EP au Royaume - Uni. [222] [223] Le dossier portait sur la veine psychédélique du Sgt. Pepper , [224] cependant, conformément aux souhaits du groupe, l'emballage a renforcé l'idée que la sortie était une bande originale de film plutôt qu'un suivi de Sgt. Du poivre . [221] Aux États-Unis, la bande originale est apparue comme un LP intitulé de manière identique qui comprenait également cinq pistes des singles récents du groupe. [103] Dans ses trois premières semaines, l'album a établi un record pour les ventes initiales les plus élevées de n'importe quel LP de Capitole et c'est la seule compilation de Capitole plus tard à être adoptée dans le canon officiel d'albums de studio de la bande. [225]

Magical Mystery Tour a été diffusé pour la première fois le lendemain de Noël devant un public d'environ 15 millions de personnes. [226] En grande partie réalisé par McCartney, le film a été le premier échec critique du groupe au Royaume-Uni. [227] Il a été rejeté comme étant des "ordures flagrantes" par le Daily Express ; le Daily Mail l' appelait «une vanité colossale»; et The Guardian a qualifié le film de "une sorte de jeu de moralité fantastique sur la grossièreté, la chaleur et la stupidité du public". [228] Gould le décrit comme "un grand nombre de séquences brutes montrant un groupe de personnes montant, descendant et montant dans un bus". [228] Bien que les chiffres d'audience aient été respectables, sa publication dans la presse a conduit les chaînes de télévision américaines à se désintéresser de la diffusion du film. [229]

Le groupe était moins impliqué avec Yellow Submarine , qui ne présentait le groupe que pour un court segment d'action en direct. [230] Première en juillet 1968, le film a présenté des versions de bande dessinée des membres du groupe et une bande originale avec onze de leurs chansons, y compris quatre enregistrements de studio inédits qui ont fait leurs débuts dans le film. [231] Les critiques ont loué le film pour sa musique, son humour et son style visuel novateur. [232] Une bande sonore LP a été publiée sept mois plus tard; il contenait ces quatre nouvelles chansons, la chanson titre (déjà parue sur Revolver ), "All You Need Is Love" (déjà parue en single et sur le LP US Magical Mystery Tour ) et sept pièces instrumentales composées par Martin. [233]

Retraite en Inde, Apple Corps et l'album blanc

En Février 1968, le Beatles a voyagé à Yogi Maharishi Mahesh ashram à Rishikesh , en Inde, de prendre part à une méditation de trois mois « Guide du cours ». Leur séjour en Inde a marqué l'une des périodes les plus prolifiques du groupe, produisant de nombreuses chansons, dont la majorité de celles de leur prochain album. [234] Cependant, Starr est parti après seulement dix jours, incapable de digérer la nourriture, et McCartney s'est finalement ennuyé et est parti un mois plus tard. [235] Pour Lennon et Harrison, la créativité s'est transformée en question lorsqu'un technicien en électronique connu sous le nom de Magic Alex a suggéré que le Maharishi essayait de les manipuler. [236] Quand il a allégué que le Maharishi avait fait des avances sexuelles aux participantes, un Lennon persuadé a quitté brusquement juste deux mois dans le cours, amenant un Harrison non convaincu et le reste de l'entourage du groupe avec lui. [235] Dans la colère, Lennon a écrit une chanson cinglante intitulée "Maharishi", rebaptisée " Sexy Sadie " pour éviter les problèmes juridiques potentiels. McCartney a déclaré: "Nous avons fait une erreur. Nous pensions qu'il y avait plus à lui qu'il n'y en avait." [236]

En mai, Lennon et McCartney se sont rendus à New York pour le dévoilement public de la nouvelle entreprise commerciale des Beatles, Apple Corps . [237] Il a été initialement formé plusieurs mois plus tôt dans le cadre d'un plan visant à créer une structure commerciale fiscalement avantageuse, mais la bande a alors voulu étendre la société à d'autres activités, y compris la distribution de disques, l'activisme pour la paix et l'éducation. [238] McCartney a décrit Apple comme "un peu comme un communisme occidental". [239] L'entreprise a vidé le groupe financièrement avec une série de projets infructueux [240] gérés en grande partie par des membres de l'entourage des Beatles, qui ont reçu leur travail indépendamment de leur talent et de leur expérience. [241] Parmi ses nombreuses filiales se trouvaient Apple Electronics , établie pour favoriser les innovations technologiques avec Magic Alex à la tête, et Apple Retailing, qui ouvrit la boutique Apple de courte durée à Londres. [242] Harrison a dit plus tard, "Fondamentalement, c'était le chaos ... John et Paul se sont emportés avec l'idée et ont soufflé des millions, et Ringo et moi avons juste dû l'accepter." [239]

The Beatles , connu sous le nom de "l'album blanc" pour sa couverture minimaliste, conçu par l'artiste pop Richard Hamilton "en contraste direct avec le sergent Pepper ", tout en suggérant également une "table rase" [243]

De la fin mai à la mi-octobre 1968, le groupe enregistra ce qui devint The Beatles , un double LP communément appelé "the White Album" pour sa couverture pratiquement sans traits. [244] Pendant ce temps, les relations entre les membres se sont ouvertement divisées. [245] Starr a quitté pendant deux semaines, laissant ses camarades de bande enregistrer " Back in the USSR " et " Dear Prudence " en trio, avec McCartney remplissant la batterie. [246] Lennon avait perdu l'intérêt de collaborer avec McCartney, [247] dont la contribution " Ob-La-Di, Ob-La-Da " il a méprisé comme "la merde de musique de grand-mère". [248] Les tensions ont été encore aggravées par la préoccupation romantique de Lennon avec l' artiste d' avant-garde Yoko Ono , qu'il a insisté pour amener aux séances malgré la compréhension bien établie du groupe que les copines n'étaient pas autorisées dans le studio. [249] McCartney a rappelé que l'album "n'était pas agréable à faire". [250] Lui et Lennon ont identifié les sessions comme le début de la rupture du groupe. [251] [252]

Avec le disque, le groupe a exécuté une gamme plus large de styles musicaux [253] et a rompu avec leur tradition récente d'incorporer plusieurs styles musicaux dans une chanson en gardant chaque morceau de musique toujours fidèle à un genre choisi. [254] Au cours des sessions, le groupe est passé à une console à bande à huit pistes, ce qui leur a permis de superposer les pistes au coup par coup, tandis que les membres enregistraient souvent indépendamment les uns des autres, donnant à l'album une réputation de collection d'enregistrements en solo. plutôt qu'un effort de groupe unifié. [255] Décrivant le double album, Lennon a dit plus tard: "Chaque piste est une piste individuelle; il n'y a pas de musique Beatle dessus. [C'est] John et le groupe, Paul et le groupe, George et le groupe." [256] Les sessions ont également produit la chanson la plus longue des Beatles, " Hey Jude ", sortie en août en tant que single sans album avec " Revolution ". [257]

Publié en novembre, l'album blanc était le premier album Apple Records du groupe, bien qu'EMI ait continué à posséder ses enregistrements. [258] Le disque a attiré plus de 2 millions de commandes anticipées, vendant près de 4 millions d'exemplaires aux États-Unis en un peu plus d'un mois, et ses pistes ont dominé les listes de lecture des stations de radio américaines. [259] Son contenu lyrique a fait l'objet de nombreuses analyses de la contre-culture. [260] Malgré sa popularité, les critiques ont été en grande partie confus par le contenu de l'album et il n'a pas réussi à inspirer le niveau d'écriture critique que Sgt. Pepper avait. [259] L'opinion critique générale s'est finalement tournée en faveur de l'album blanc et en 2003, Rolling Stone l'a classé comme le dixième plus grand album de tous les temps. [159]

Abbey Road , Let It Be et séparation

Bien que Let It Be soit le dernier album des Beatles, il a été largement enregistré avant Abbey Road . L'impulsion du projet est venue d'une idée que Martin attribue à McCartney, qui leur a suggéré "d'enregistrer un album de nouveau matériel et de le répéter, puis de le jouer devant un public en direct pour la toute première fois - sur disque et sur film". [261] Initialement destiné à un programme de télévision d'une heure appelé Beatles at Work , dans le cas où une grande partie du contenu de l'album provenait du travail en studio commençant en janvier 1969, dont de nombreuses heures ont été capturées sur film par le réalisateur Michael Lindsay-Hogg . [261] [262] Martin a dit que le projet n'était "pas du tout une expérience d'enregistrement heureuse. C'était un temps où les relations entre les Beatles étaient à leur plus bas reflux." [261] Lennon a décrit les sessions largement impromptues comme "l'enfer ... le plus misérable ... sur Terre" et Harrison, "le plus bas de tous les temps". [263] Irrité par McCartney et Lennon, Harrison est sorti pendant cinq jours. À son retour, il a menacé de quitter le groupe à moins qu'ils «n'abandonnent [e] toute discussion de performance en direct» et se concentrait plutôt sur la finition d'un nouvel album, initialement intitulé Get Back , en utilisant des chansons enregistrées pour l'émission spéciale télévisée. [264] Il a également exigé qu'ils cessent de travailler aux studios de cinéma de Twickenham , où les sessions avaient commencé, et qu'ils déménagent au studio nouvellement terminé d' Apple . Ses camarades de groupe ont accepté et il a été décidé de récupérer les images tournées pour la production télévisée pour les utiliser dans un long métrage. [265]

Le musicien soul américain Billy Preston (photographié en 1971) a été, pendant une courte période, considéré comme un cinquième Beatle lors de l'enregistrement de Get Back .

Pour apaiser les tensions au sein du groupe et améliorer la qualité de leur son live, Harrison a invité le claviériste Billy Preston à participer aux neuf derniers jours de sessions. [266] Preston a reçu la facturation du label sur le single " Get Back " - le seul musicien à avoir jamais reçu cette reconnaissance sur une sortie officielle des Beatles. [267] Après les répétitions, le groupe n'a pas pu s'entendre sur un lieu pour filmer un concert, rejetant plusieurs idées, y compris un bateau en mer, un asile de fous, le désert tunisien et le Colisée . [261] Finalement, ce qui serait leur performance live finale a été filmé sur le toit du bâtiment Apple Corps à 3 Savile Row , Londres, le 30 janvier 1969. [268] Cinq semaines plus tard, l'ingénieur Glyn Johns , que Lewisohn décrit comme Get Le "producteur non crédité" de Back , a commencé le travail d'assemblage d'un album, étant donné "libre cours" car le groupe "s'est pratiquement lavé les mains de tout le projet". [269]

Bâtiment Apple Corps au 3 Savile Row, site du concert sur le toit Let It Be

De nouvelles tensions se sont développées entre les membres du groupe concernant la nomination d'un conseiller financier, dont la nécessité était devenue évidente sans Epstein pour gérer les affaires commerciales. Lennon, Harrison et Starr ont favorisé Allen Klein , qui avait dirigé les Rolling Stones et Sam Cooke ; [270] McCartney voulait Lee et John Eastman - père et frère, respectivement, de Linda Eastman , [271] que McCartney a épousé le 12 mars. [272] L' accord n'a pas pu être conclu, ainsi Klein et les Eastman ont été nommés temporairement: Klein comme directeur commercial des Beatles et les Eastman comme leurs avocats. [273] [274] D'autres conflits s'ensuivirent, cependant, et des opportunités financières furent perdues. [270] Le 8 mai, Klein a été nommé directeur unique de la bande, [275] les Eastman ayant déjà été rejetés comme les avocats des Beatles. McCartney a refusé de signer le contrat de gestion avec Klein, mais il a été dépassé par les autres Beatles. [276]

Martin a déclaré qu'il était surpris quand McCartney lui a demandé de produire un autre album, car les sessions Get Back avaient été "une expérience misérable" et il avait "pensé que c'était la fin de la route pour nous tous". [277] Les sessions d'enregistrement primaires pour Abbey Road ont commencé le 2 juillet. [278] Lennon, qui a rejeté le format proposé par Martin d'un "morceau de musique en mouvement continu", voulait que ses chansons et celles de McCartney occupent des côtés séparés de l'album. [279] Le format final, avec des chansons composées individuellement sur le premier côté et le second se composant en grande partie d'un medley , était le compromis suggéré par McCartney. [279] Emerick a noté que le remplacement de la console de mixage à soupapes du studio par une console transistorisée a donné un son moins percutant, laissant le groupe frustré par le ton plus fin et le manque d'impact et contribuant à sa sensation «plus gentille, plus douce» par rapport à leur précédente albums. [280]

Le 4 juillet sortait le premier single solo d'un Beatle: " Give Peace a Chance " de Lennon , crédité au Plastic Ono Band . L'achèvement et le mixage de " I Want You (She's So Heavy) " le 20 août a été la dernière fois que les quatre Beatles étaient ensemble dans le même studio. [281] Le 8 septembre, pendant que Starr était à l'hôpital, les autres membres du groupe se sont rencontrés pour discuter de l'enregistrement d'un nouvel album. Ils ont envisagé une approche différente de l'écriture de chansons en mettant fin au prétexte de Lennon-McCartney et en ayant quatre compositions chacune de Lennon, McCartney et Harrison, avec deux de Starr et un premier single autour de Noël. [282] Le 20 septembre, Lennon a annoncé son départ au reste du groupe mais a accepté de retenir une annonce publique pour éviter de saper les ventes du prochain album. [283]

Sorti le 26 septembre, Abbey Road s'est vendu à quatre millions d'exemplaires en trois mois et a dominé les charts britanniques pour un total de dix-sept semaines. [284] Sa deuxième piste, la ballade " Something ", a été publiée comme un single - la seule composition de Harrison qui est apparue comme une face A des Beatles. [285] Abbey Road a reçu des critiques mitigées, bien que le pot-pourri a rencontré un succès général. [284] Unterberger le considère comme "une chanson de cygne appropriée pour le groupe", contenant "quelques-unes des plus grandes harmonies à entendre sur n'importe quel disque de roche". [286] Le musicologue et auteur Ian MacDonald appelle l'album "erratique et souvent creux", malgré le "semblant d'unité et de cohérence" offert par le medley. [287] Martin l'a choisi comme son album préféré des Beatles; Lennon a dit qu'il était "compétent" mais qu'il n'avait "aucune vie dedans". [280]

Pour l' album Get Back encore inachevé , une dernière chanson, " I Me Mine " de Harrison , fut enregistrée le 3 janvier 1970. Lennon, au Danemark à l'époque, n'y participa pas. [288] En mars, rejetant le travail que Johns avait fait sur le projet, maintenant rebaptisé Let It Be , Klein a donné les bandes de session au producteur américain Phil Spector , qui avait récemment produit le single solo de Lennon " Instant Karma! " [289] De plus pour remixer le matériel, Spector a édité, épissé et overdubé plusieurs des enregistrements qui avaient été conçus comme "live". McCartney était mécontent de l'approche du producteur et particulièrement insatisfait de l'orchestration somptueuse de " The Long and Winding Road ", qui impliquait un chœur de quatorze voix et un ensemble instrumental de 36 musiciens. [290] Les demandes de McCartney que les modifications apportées à la chanson soient annulées ont été ignorées, [291] et il a annoncé publiquement son départ du groupe le 10 avril, une semaine avant la sortie de son premier album solo éponyme . [290] [292]

Le 8 mai 1970, Let It Be est sorti. Son single d'accompagnement, "The Long and Winding Road", était le dernier des Beatles; il a été publié aux États-Unis, mais pas au Royaume-Uni. [176] Le film documentaire Let It Be a suivi plus tard ce mois-là et gagnerait l'Oscar de 1970 pour la meilleure partition originale de chanson . [293] La critique du Sunday Telegraph , Penelope Gilliatt, l'a appelé "un très mauvais film et un film touchant ... sur la rupture de cette famille de frères et sœurs rassurante, géométriquement parfaite, autrefois apparemment sans âge". [294] Plusieurs critiques ont déclaré que certaines des performances du film sonnaient mieux que leurs pistes d'album analogues. [295] Décrivant Let It Be comme le "seul album des Beatles à occasionner des critiques négatives, voire hostiles", Unterberger l'appelle "dans l'ensemble sous-estimé"; il distingue "quelques bons moments de hard rock hétéro dans" I've Got a Feeling "et" Dig a Pony "", et fait l'éloge de " Let It Be ", "Get Back" et "le folk" Two of Us " , avec Jean et Paul harmonisant ensemble ". [296]

McCartney a intenté une action en justice pour la dissolution du partenariat contractuel des Beatles le 31 décembre 1970. [297] Les différends juridiques se sont poursuivis longtemps après leur rupture et la dissolution n'a été officialisée que le 29 décembre 1974, [298] lorsque Lennon a signé les documents mettant fin à le partenariat pendant ses vacances avec sa famille au Walt Disney World Resort en Floride. [299]

1970-présent: après la rupture

Années 1970

Lennon en 1975 et McCartney en 1976

Lennon, McCartney, Harrison et Starr ont tous sorti des albums solo en 1970. Leurs disques solo impliquaient parfois un ou plusieurs des autres; [300] Ringo de Starr (1973) était le seul album à inclure des compositions et des performances des quatre ex-Beatles, bien que sur des chansons séparées. Avec la participation de Starr, Harrison a organisé le Concert pour le Bangladesh à New York en août 1971. [301] À part une session de confiture inédite en 1974, plus tard bootlegged comme A Toot and a Snore en 1974 , Lennon et McCartney n'ont plus jamais enregistré ensemble. [302]

Deux doubles albums des plus grands succès des Beatles, compilés par Klein, 1962–1966 et 1967–1970 , sont sortis en 1973, d'abord sous la marque Apple Records. [303] Communément appelés respectivement «Album rouge» et «Album bleu», chacun a obtenu une certification Multi-Platine aux États-Unis et une certification Platine au Royaume-Uni. [304] [305] Entre 1976 et 1982, EMI / Capitol a sorti une vague d'albums de compilation sans contribution des ex-Beatles, en commençant par la compilation à double disque Rock 'n' Roll Music . [306] Le seul à présenter du matériel auparavant inédit était The Beatles at the Hollywood Bowl (1977); les premiers enregistrements de concerts publiés officiellement par le groupe, il contenait des sélections de deux spectacles qu'ils ont joués lors de leurs tournées aux États-Unis en 1964 et 1965. [307] [n ° 9]

La musique et la renommée durable des Beatles ont été exploitées commercialement de diverses autres manières, souvent en dehors de leur contrôle créatif. En avril 1974, la comédie musicale John, Paul, George, Ringo ... and Bert , écrite par Willy Russell et mettant en vedette la chanteuse Barbara Dickson , ouvre à Londres. Il comprenait, avec la permission de Northern Songs, onze compositions de Lennon-McCartney et une de Harrison, " Here Comes the Sun ". Mécontent de l'utilisation de sa chanson par la production, Harrison a retiré sa permission de l'utiliser. [309] Plus tard cette année-là, le Sgt musical off-Broadway . Ouverture du groupe Lonely Hearts Club de Pepper sur la route . [310] Tout ceci et la Seconde Guerre mondiale (1976) était un film non fictif peu orthodoxe qui combinait des images d'actualités avec des couvertures de chansons des Beatles par des interprètes allant d' Elton John et Keith Moon à l' Orchestre Symphonique de Londres . [311] La comédie musicale Beatlemania de Broadway , une revue de nostalgie non autorisée, a ouvert ses portes au début de 1977 et s'est avérée populaire, en dérivant cinq productions itinérantes distinctes. [312] En 1979, la bande a poursuivi les producteurs, se réglant pour plusieurs millions de dollars en dommages-intérêts. [312] Sgt. Le Lonely Hearts Club Band de Pepper (1978), un film musical mettant en vedette les Bee Gees et Peter Frampton , fut un échec commercial et un «fiasco artistique», selon Ingham. [313]

Accompagnant la vague de nostalgie des Beatles et les rumeurs persistantes de retrouvailles aux États-Unis dans les années 1970, plusieurs entrepreneurs ont fait des offres publiques aux Beatles pour un concert de retrouvailles. [314] Le promoteur Bill Sargent a d'abord offert aux Beatles 10 millions de dollars pour un concert de réunion en 1974. Il a élevé son offre à 30 millions de dollars en janvier 1976, puis à 50 millions de dollars le mois suivant. [315] [316] Le 24 avril 1976, pendant une émission de Saturday Night Live , le producteur Lorne Michaels a offert en plaisantant aux Beatles 3 000 $ pour se réunir sur le spectacle. Lennon et McCartney regardaient l'émission en direct à l'appartement de Lennon au Dakota à New York, qui était à distance de route du studio NBC où l'émission était diffusée. Les anciens membres du groupe ont brièvement eu l'idée d'aller au studio et ont surpris Michaels en acceptant son offre, mais ont décidé de ne pas le faire. [317]

Années 80

Harrison et Starr se produisant au Prince's Trust All-Star Rock Concert à Wembley Arena , 1987

En décembre 1980, Lennon a été tué par balle devant son appartement à New York. Harrison a réécrit les paroles de sa chanson " All These Years Ago " en l'honneur de Lennon. Avec Starr à la batterie et McCartney et sa femme, Linda , contribuant aux chœurs, la chanson est sortie en single en mai 1981. [318] Le propre hommage de McCartney, " Here Today ", est apparu sur son album Tug of War en avril 1982. [319] En 1987, l' album Cloud Nine de Harrison comprenait " When We Was Fab ", une chanson sur l'ère Beatlemania. [320]

Lorsque les albums studio des Beatles ont été publiés sur CD par EMI et Apple Corps en 1987, leur catalogue a été normalisé dans le monde entier, établissant un canon des douze albums studio originaux publiés au Royaume-Uni plus la version LP américaine de Magical Mystery Tour . [321] Tout le matériel restant des singles et des EP qui n'était pas apparu sur ces treize albums studio a été rassemblé sur la compilation en deux volumes Past Masters (1988). À l'exception des albums Red and Blue , EMI a supprimé toutes ses autres compilations Beatles - y compris le disque Hollywood Bowl - de son catalogue. [307]

En 1988, les Beatles ont été intronisés au Rock and Roll Hall of Fame , leur première année d'éligibilité. Harrison et Starr ont assisté à la cérémonie avec la veuve de Lennon, Yoko Ono, et ses deux fils, Julian et Sean . [322] [323] McCartney a refusé d'assister, citant des "différences d'affaires" non résolues qui lui feraient "se sentir comme un hypocrite complet agitant et souriant avec eux à une fausse réunion". [323] L'année suivante, EMI / Capitol a réglé une poursuite de dix ans déposée par la bande au sujet des redevances, ouvrant la voie au conditionnement commercial de matériel inédit. [324] [325]

Années 90

En direct à la BBC , la première sortie officielle des performances inédites des Beatles en dix-sept ans, est apparue en 1994. [326] Cette même année, McCartney, Harrison et Starr ont collaboré auprojet Anthology . L'anthologie était le point culminant du travail commencé en 1970, lorsque le directeur d'Apple Corps, Neil Aspinall , leur ancien directeur routier et assistant personnel, avait commencé à rassembler du matériel pour un documentaire intitulé The Long and Winding Road . [327] Documentant leur histoire dans les propres mots du groupe, leprojet Anthology comprenait la sortie de plusieurs enregistrements non publiés des Beatles. McCartney, Harrison et Starr ont également ajouté de nouvelles parties instrumentales et vocales aux chansons enregistrées sous forme de démos par Lennon à la fin des années 1970. [328]

En 1995–96, le projet a produit une mini-série télévisée, un ensemble vidéo de huit volumes et trois coffrets de deux CD / trois LP comportant des œuvres de Klaus Voormann. Deux chansons basées sur les démos de Lennon, " Free as a Bird " et " Real Love ", ont été publiées en tant que nouveaux singles des Beatles. Les sorties ont connu un succès commercial et la série télévisée a été vue par environ 400 millions de personnes. [329] En 1999, pour coïncider avec la réédition du film de 1968 Yellow Submarine , un album de bande-son élargi, Yellow Submarine Songtrack , a été publié. [330]

Années 2000

The Beatles ' 1 , un album de compilation des succès britanniques et américains du groupe, est sorti le 13 novembre 2000. Il est devenu l'album le plus vendu de tous les temps, avec 3,6 millions vendus la première semaine [331] and 13 millions en un mois. [332] Il a dépassé les graphiques d'albums dans au moins 28 pays. [333] La compilation s'était vendue à 31 millions d'exemplaires dans le monde en avril 2009. [334]

Harrison est mort d' un cancer du poumon métastatique en novembre 2001. [335] [336] [337] McCartney et Starr étaient parmi les musiciens qui ont joué au Concert pour George , organisé par Eric Clapton et la veuve de Harrison, Olivia . L'événement hommage a eu lieu au Royal Albert Hall à l'occasion du premier anniversaire de la mort de Harrison. [338]

En 2003, Let It Be ... Naked , une version repensée de l' album Let It Be , avec McCartney supervisant la production, est sortie. L'une des principales différences par rapport à la version produite par Spector était l'omission des arrangements de cordes d'origine. [339] C'était un des dix premiers succès en Grande-Bretagne et en Amérique. Les configurations d'album américaines de 1964 à 1965 ont été publiées sous forme de coffrets en 2004 et 2006; Les albums Capitol, volume 1 et volume 2 comprenaient des versions stéréo et mono basées sur les mixages préparés pour le vinyle au moment de la sortie américaine originale de la musique. [340]

En tant que bande sonore pour le Cirque du Soleil de Las Vegas revue de théâtre Beatles, l' amour , George Martin et son fils Giles remixé et mélangé 130 des enregistrements du groupe pour créer ce que Martin appelle « une façon de revivre la durée de vie musicale ensemble Beatles dans un période très condensée ". [341] Le spectacle a été créé en juin 2006 et l' album Love est sorti en novembre. [342] En avril de 2009, Starr a exécuté trois chansons avec McCartney à un concert de bénéfice tenu au Radio City Music Hall de New York et organisé par McCartney. [343]

Starr et McCartney ont présenté le jeu vidéo The Beatles: Rock Band lors de la convention E3 2009 .

Le 9 septembre 2009, l'intégralité du catalogue arrière des Beatles a été réédité à la suite d'un vaste processus de remasterisation numérique qui a duré quatre ans. [321] Les éditions stéréo de tous les douze albums de studio britanniques originaux, avec Magical Mystery Tour et la compilation Past Masters , ont été libérées sur disque compact à la fois individuellement et sous forme de coffret . [344] Une deuxième collection, The Beatles in Mono , comprenait des versions remasterisées de chaque album des Beatles sorti en vrai mono avec les mélanges stéréo originaux de 1965 de Help! et Rubber Soul (tous deux remixés par Martin pour les éditions de 1987). [345] The Beatles: Rock Band , un jeu vidéo musical de la série Rock Band , a été publié le même jour. [346] En décembre 2009, le catalogue du groupe a été officiellement publié au format FLAC et MP3 dans une édition limitée de 30 000 clés USB . [347]

Années 2010

En raison d'un désaccord de longue date sur les redevances, les Beatles ont été parmi les derniers artistes majeurs à signer des accords avec des services de musique en ligne. [348] Un désaccord résiduel émanant du différend d' Apple Corps avec Apple, Inc. , les propriétaires d' iTunes , au sujet de l'utilisation du nom «Apple» était également en partie responsable du retard, bien qu'en 2008, McCartney ait déclaré que le principal obstacle à le catalogue des Beatles disponible en ligne était que EMI "veut [s] quelque chose que nous ne sommes pas prêts à leur donner". [349] En 2010, le canon officiel de treize albums de studio des Beatles, Past Masters et les albums les plus grands succès "Red" et "Blue" ont été rendus disponibles sur iTunes. [350]

En 2012, les activités de musique enregistrée d'EMI ont été vendues à Universal Music Group . Pour qu'Universal Music acquière EMI, l' Union européenne , pour des raisons antitrust , a contraint EMI à se séparer d'actifs, dont Parlophone. Universal a été autorisé à conserver le catalogue de musique enregistrée des Beatles, géré par Capitol Records sous sa division Capitol Music Group . [351] Le catalogue d'album original des Beatles entier a également été réédité sur vinyle en 2012; disponible individuellement ou en coffret. [352]

En 2013, un deuxième volume d'enregistrements de la BBC, intitulé On Air - Live at the BBC Volume 2 , a été publié. En décembre, 59 autres enregistrements des Beatles sont sortis sur iTunes. L'ensemble, intitulé The Beatles Bootleg Recordings 1963 , a eu l'opportunité d'obtenir une extension de droit d'auteur de 70 ans à condition que les chansons soient publiées au moins une fois avant la fin de 2013. Apple Records a publié les enregistrements le 17 décembre pour les empêcher d'entrer dans le domaine public et les a fait retirer d'iTunes plus tard le même jour. Les réactions des fans à la sortie ont été mitigées, un blogueur déclarant que "les collectionneurs hardcore des Beatles qui essaient de tout obtenir en auront déjà." [353] [354]

Le 26 janvier 2014, McCartney et Starr se sont produits ensemble à la 56e cérémonie des Grammy Awards , qui s'est tenue au Staples Center de Los Angeles . [355] Le jour suivant, La Nuit qui a changé l 'Amérique: Un Grammy Salute à l' émission spéciale de télévision des Beatles a été enregistrée dans le West Hall du Los Angeles Convention Center . Il a été diffusé le 9 février, date exacte de - et à la même heure et sur le même réseau que - la diffusion originale de la première apparition à la télévision américaine des Beatles sur The Ed Sullivan Show , 50 ans plus tôt. La spéciale comprenait des performances de chansons des Beatles par des artistes actuels ainsi que par McCartney et Starr, des images d'archives et des entretiens avec les deux ex-Beatles survivants réalisés par David Letterman au Ed Sullivan Theatre . [356] [357] En décembre 2015, les Beatles ont publié leur catalogue pour le streaming sur divers services de musique en continu, y compris Spotify et Apple Music . [358]

En septembre 2016, le film documentaire The Beatles: Huit jours par semaine est sorti. Réalisé par Ron Howard , il a relaté la carrière des Beatles pendant leurs années de tournée de 1962 à 1966, de leurs performances au Cavern Club de Liverpool en 1961 à leur dernier concert à San Francisco en 1966. Le film est sorti en salles le 15 septembre dans le Royaume-Uni et aux États-Unis, et a commencé à diffuser sur Hulu le 17 septembre. Il a reçu plusieurs prix et nominations, notamment pour le meilleur documentaire aux 70e British Academy Film Awards et le meilleur documentaire ou non-fiction spécial aux 69e Primetime Creative Arts Emmy Awards. [359] Une version étendue, remixée et remasterisée des Beatles au Hollywood Bowl a été libérée le 9 septembre, pour coïncider avec la sortie du film. [360] [361]

Le 18 mai 2017, Sirius XM Radio a lancé une chaîne de radio 24h / 24 et 7j / 7, The Beatles Channel. Une semaine plus tard, le Sgt. Le Lonely Hearts Club Band de Pepper a été réédité avec de nouveaux mix stéréo et du matériel inédit pour le 50e anniversaire de l'album. [362] Des coffrets similaires ont été publiés pour les Beatles en novembre 2018, [363] et Abbey Road en septembre 2019. [364] La première semaine d'octobre 2019, Abbey Road est revenu au numéro un sur le tableau des albums du Royaume-Uni. Les Beatles ont battu leur propre record pour l'album avec le plus long écart entre les sommets des charts alors qu'Abbey Road atteignait la première place 50 ans après sa sortie originale. [365]

Années 2020

En août 2021, The Beatles: Get Back , un nouveau film documentaire réalisé par Peter Jackson utilisant des images capturées pour ce qui est devenu le film Let It Be , sortira par Walt Disney Studios Motion Pictures aux États-Unis et au Canada, avec une sortie mondiale à poursuivre. [366] Il devait initialement sortir en 2020 pour coïncider avec le 50e anniversaire de l' album Let It Be , mais a été retardé en raison de la pandémie COVID-19 . [367]

Dans Icons of Rock: Une encyclopédie des légendes qui ont changé la musique pour toujours , Scott Schinder et Andy Schwartz décrivent l'évolution musicale des Beatles:

Dans leur incarnation initiale en tant que moptops joyeux et sages, les Fab Four ont révolutionné le son, le style et l'attitude de la musique populaire et ont ouvert les portes du rock'n'roll à un raz-de-marée d'actes de rock britannique. Leur impact initial aurait été suffisant pour faire des Beatles l'une des forces culturelles les plus influentes de leur époque, mais ils ne se sont pas arrêtés là. Bien que leur style initial soit une synthèse très originale et irrésistiblement accrocheuse du rock and roll américain précoce et du R&B, les Beatles ont passé le reste des années 1960 à élargir les frontières stylistiques du rock, marquant constamment un nouveau territoire musical à chaque sortie. L'expérimentation de plus en plus sophistiquée du groupe englobait une variété de genres, y compris le folk-rock , le country , le psychédélisme et la pop baroque , sans sacrifier l'attrait de masse sans effort de leurs premiers travaux. [368]

Dans The Beatles as Musicians , Walter Everett décrit les motivations et les approches contrastées de Lennon et McCartney en matière de composition: «On peut dire que McCartney a constamment développé - comme moyen de divertir - un talent musical concentré avec une oreille pour le contrepoint et d'autres aspects de l'artisanat en la démonstration d'un langage commun universellement reconnu qu'il a beaucoup contribué à enrichir. À l'inverse, la musique mature de Lennon est mieux appréciée comme le produit audacieux d'une sensibilité artistique largement inconsciente, chercheuse mais indisciplinée. " [369]

Ian MacDonald décrit McCartney comme "un mélodiste naturel - un créateur de mélodies capables d'exister indépendamment de leur harmonie". Ses lignes mélodiques sont caractérisées principalement comme "verticales", employant de larges intervalles de consonnes qui expriment son "énergie et son optimisme extravertis". À l'inverse, la «personnalité sédentaire et ironique» de Lennon se traduit par une approche «horizontale» avec des intervalles minimaux, dissonants et des mélodies répétitives qui reposent sur leur accompagnement harmonique pour l'intérêt: «Fondamentalement réaliste, il a instinctivement gardé ses mélodies proches des rythmes et des cadences. de la parole, colorant ses paroles avec un ton blues et une harmonie plutôt que de créer des airs qui ont fait leurs propres formes frappantes. " [370] MacDonald loue le travail principal de guitare de Harrison pour le rôle que ses "lignes de caractère et colorations texturales" jouent en soutenant les parties de Lennon et McCartney et décrit Starr comme "le père du tambour de pop / rock moderne". [371]

Les influences

Les premières influences du groupe incluent Elvis Presley , Carl Perkins , Little Richard et Chuck Berry . [372] Pendant la co-résidence des Beatles avec Little Richard au Star-Club de Hambourg, d'avril à mai 1962, il les a conseillés sur la technique appropriée pour interpréter ses chansons. [373] À propos de Presley, Lennon a dit: "Rien ne m'a vraiment affecté jusqu'à ce que j'entende Elvis. S'il n'y avait pas eu Elvis, il n'y aurait pas eu les Beatles." [374] D'autres influences précoces incluent Buddy Holly , Eddie Cochran , Roy Orbison [375] et les Everly Brothers . [376]

Les Beatles ont continué d'absorber les influences longtemps après leur succès initial, trouvant souvent de nouvelles avenues musicales et lyriques en écoutant leurs contemporains, dont Bob Dylan , les Who , Frank Zappa , les Lovin 'Spoonful , les Byrds et les Beach Boys , dont l'album de 1966 Pet Sounds a étonné et inspiré McCartney. [377] [378] [379] [380] Se référant au chef créatif des Beach Boys, Martin a déclaré plus tard: "Personne n'a eu un plus grand impact sur les Beatles que Brian [Wilson]." [381] Ravi Shankar, avec qui Harrison a étudié pendant six semaines en Inde à la fin de 1966, a eu un effet significatif sur son développement musical au cours des dernières années du groupe. [382]

Genres

À l'origine comme un groupe de skiffle, les Beatles ont rapidement adopté le rock and roll des années 1950 et ont aidé à créer le genre Merseybeat, [383] et leur répertoire s'est finalement élargi pour inclure une grande variété de musique pop. [384] Reflétant la gamme de styles qu'ils ont explorés, Lennon a dit des Beatles à vendre , "Vous pourriez appeler notre nouveau LP country-and-western des Beatles", [385] tandis que Gould attribue à Rubber Soul "l'instrument par lequel les légions des amateurs de musique folklorique ont été amenés dans le camp de la pop ". [386]

Une guitare basse "violin" de Höfner et une guitare Gretsch Country Gentleman , modèles joués respectivement par McCartney et Harrison; L' amplificateur Vox AC30 derrière eux est le modèle utilisé par les Beatles lors des représentations au début des années 1960.

Bien que la chanson "Yesterday" de 1965 n'ait pas été le premier album pop à utiliser des cordes orchestrales, elle a marqué la première utilisation enregistrée par le groupe d'éléments de musique classique. Gould observe: "Le son plus traditionnel des cordes a permis une nouvelle appréciation de leur talent de compositeur par des auditeurs qui étaient autrement allergiques au vacarme des tambours et des guitares électriques." [387] Ils ont continué à expérimenter des arrangements de cordes à divers effets; Sgt. Pepper ' s « She Leaving Home », par exemple, est « coulé dans le moule d'une ballade sentimentale victorienne », écrit Gould, « ses paroles et de la musique remplie de clichés du mélodrame musical ». [388]

La gamme stylistique du groupe s'est élargie dans une autre direction avec leur face B de 1966 "Rain", décrit par Martin Strong comme "le premier disque ouvertement psychédélique des Beatles". [389] D'autres nombres psychédéliques ont suivi, tels que "Demain ne sait jamais" (enregistré avant "Rain"), "Strawberry Fields Forever", " Lucy dans le Ciel avec des Diamants " et " Je Suis le Morse ". L'influence de la musique classique indienne était évidente dans " The Inner Light ", " Love You To " et " Within You Without You " de Harrison - Gould décrit ces deux derniers comme des tentatives "de reproduire la forme raga en miniature". [390]

L'innovation a été la caractéristique la plus frappante de leur évolution créative, selon l'historien de la musique et pianiste Michael Campbell: «« A Day in the Life »résume l'art et les réalisations des Beatles aussi bien que n'importe quel morceau unique. Il met en évidence les principales caractéristiques de leur musique: l'imagination sonore, la persistance d'une mélodie mélodique et la coordination étroite entre les mots et la musique. Il représente une nouvelle catégorie de chanson - plus sophistiquée que la pop ... et particulièrement innovante. Il n'y avait littéralement jamais eu de chanson - classique ou vernaculaire - qui avait mélangé tant d'éléments disparates avec tant d'imagination. " [391] Le professeur de philosophie Bruce Ellis Benson est d'accord: "les Beatles ... nous donnent un exemple merveilleux de la façon dont des influences aussi vastes que la musique celtique, le rythme et le blues, et le country et l'ouest pourraient être réunies d'une nouvelle manière." [392]

L'auteur Dominic Pedler décrit la façon dont ils ont croisé les styles musicaux: "Loin de passer séquentiellement d'un genre à un autre (comme cela est parfois suggéré), le groupe a maintenu en parallèle sa maîtrise du hit traditionnel et accrocheur tout en forgeant simultanément du rock et en barbotant avec un large éventail d'influences périphériques allant du country au vaudeville. L'un de ces fils était leur interprétation de la musique folklorique, qui formerait une base essentielle pour leurs collisions ultérieures avec la musique et la philosophie indiennes. " [393] Au fur et à mesure que les relations personnelles entre les membres du groupe devenaient de plus en plus tendues, leurs goûts individuels devenaient plus apparents. La pochette minimaliste de l'album blanc contrastait avec la complexité et la diversité de sa musique, qui englobait " Revolution 9 " de Lennon (dont l' approche musique concrète a été influencée par Yoko Ono), la chanson country de Starr " Don't Pass Me By ", Harrison ballade rock " While My Guitar Gently Weeps ", et le " rugissement proto-métal " de " Helter Skelter " de McCartney . [394]

Contribution de George Martin

Martin (deuxième à droite) en studio avec les Beatles au milieu des années 1960

L'implication étroite de George Martin dans son rôle de producteur a fait de lui l'un des principaux candidats au titre informel de « cinquième Beatle ». [395] Il a appliqué sa formation musicale classique de diverses manières et a fonctionné comme "un professeur de musique informel" aux auteurs-compositeurs progressifs, selon Gould. [396] Martin a suggéré à un McCartney sceptique que l'arrangement de "Hier" devrait comporter un accompagnement de quatuor à cordes, introduisant ainsi les Beatles à un "monde jusqu'ici insoupçonné de couleur instrumentale classique", dans la description de MacDonald. [397] Leur développement créatif a également été facilité par la volonté de Martin d'expérimenter en réponse à leurs suggestions, comme l'ajout de «quelque chose de baroque » à un enregistrement particulier. [398] En plus de marquer des arrangements orchestraux pour des enregistrements, Martin a souvent joué sur eux, jouant des instruments comprenant le piano, l'orgue et les cuivres . [399]

La collaboration avec Lennon et McCartney a obligé Martin à s'adapter à leurs différentes approches de l'écriture et de l'enregistrement. Commentaires MacDonald, « alors que [il] a travaillé plus naturellement avec l'articuler de façon classique McCartney, le défi de la restauration à l' approche intuitive de Lennon lui généralement sous l' impulsion de ses plus arrangements originaux, dont « Être au profit de M. Cerf - volant! » Est un remarquable Exemple." [400] Martin a dit des styles distincts d'écriture de chansons des deux compositeurs et de son influence stabilisatrice:

Comparé aux chansons de Paul, qui semblaient toutes rester en contact avec la réalité, John's avait une qualité psychédélique, presque mystique ... L'imagerie de John est l'une des meilleures choses à propos de son travail - `` mandarines '', `` ciel de marmelade '' ',' fleurs de cellophane '... Je l'ai toujours vu comme un Salvador Dalí auditif , plutôt que comme un artiste de disques drogué. D'un autre côté, je serais stupide de prétendre que la drogue ne figurait pas vraiment dans la vie des Beatles à cette époque ... ils savaient que moi, dans mon rôle de maître d'école, je n'approuvais pas ... Je n'y suis pas moi-même, je n'en voyais pas la nécessité; et il ne fait aucun doute que si moi aussi j'avais été sur de la drogue, Pepper n'aurait jamais été l'album qu'il était. C'est peut-être la combinaison de la drogue et de l'absence de drogue qui a fonctionné, qui sait? [401]

Harrison a fait écho à la description de Martin de son rôle stabilisateur: "Je pense que nous avons juste grandi au cours de ces années ensemble, lui en tant qu'homme hétéro et nous en tant que huards; mais il était toujours là pour que nous interprétions notre folie - nous étions un peu avant-gardistes. garde certains jours de la semaine, et il serait là en tant que personne d’ancrage, pour communiquer cela par l’intermédiaire des ingénieurs et sur la bande. » [402]

Dans le studio

Faisant un usage innovant de la technologie tout en élargissant les possibilités de la musique enregistrée, les Beatles ont encouragé l'expérimentation de Martin et de ses ingénieurs du son. Chercher des moyens de mettre les événements fortuits à profit de manière créative, des retours de guitare accidentels, une bouteille en verre résonnant, une cassette chargée dans le mauvais sens pour qu'elle soit lue à l'envers - n'importe lequel de ces éléments pourrait être incorporé à leur musique. [403] Leur désir de créer de nouveaux sons sur chaque nouvel enregistrement, combiné aux capacités d'arrangement de Martin et à l'expertise en studio des ingénieurs du personnel d'EMI Norman Smith, Ken Townsend et Geoff Emerick, ont tous contribué de manière significative à leurs disques de Rubber Soul et, en particulier, de Revolver À partir de. [403]

En plus des techniques de studio innovantes telles que les effets sonores , les placements de microphones non conventionnels, les boucles de bande, le double suivi et l' enregistrement à vitesse variable , les Beatles ont augmenté leurs chansons avec des instruments qui n'étaient pas conventionnels dans la musique rock à l'époque. Ceux-ci comprenaient des ensembles de cordes et de cuivres ainsi que des instruments indiens tels que le sitar dans "Norwegian Wood" et le swarmandal dans "Strawberry Fields Forever". [404] Ils ont également utilisé de nouveaux instruments électroniques tels que le Mellotron, avec lequel McCartney a fourni les voix de flûte sur l'intro "Strawberry Fields Forever", [405] et la clavioline , un clavier électronique qui a créé le son inhabituel de hautbois sur " Bébé, tu es un homme riche ». [406]

Le monument des Beatles à Almaty , Kazakhstan
La statue des Beatles à Pier Head dans leur ville natale de Liverpool
La traversée d'Abbey Road à Londres est une destination populaire pour les fans des Beatles. En décembre 2010, il a été classé au grade II pour son "importance culturelle et historique"; les studios d'Abbey Road eux-mêmes avaient reçu un statut similaire plus tôt dans l'année. [407]

L'ancien rédacteur en chef adjoint de Rolling Stone , Robert Greenfield, a comparé les Beatles à Picasso , comme «des artistes qui ont brisé les contraintes de leur époque pour trouver quelque chose d'unique et d'original ... [E] n la forme de musique populaire, personne sera toujours plus révolutionnaire, plus créatif et plus distinctif ... " [346] Le poète britannique Philip Larkin a décrit leur travail comme" un hybride enchanteur et enivrant de rock-and-roll nègre avec leur propre romantisme adolescent ", et" le première avancée dans la musique populaire depuis la guerre ". [408]

L'arrivée des Beatles aux États-Unis en 1964 est créditée pour avoir lancé l' ère de l' album ; [409] l'historien de la musique Joel Whitburn dit que les ventes de disques vinyles "ont rapidement explosé et ont finalement dépassé les ventes et les sorties de singles" dans l'industrie de la musique. [410] Ils ont non seulement déclenché l'invasion britannique des États-Unis, [411] ils sont également devenus un phénomène mondialement influent. [412] Depuis les années 1920, les États-Unis ont dominé la culture du divertissement populaire dans une grande partie du monde, via les films hollywoodiens , le jazz , la musique de Broadway et Tin Pan Alley et, plus tard, le rock and roll qui a émergé pour la première fois à Memphis, Tennessee . [332] Les Beatles sont considérés comme des icônes culturelles britanniques, avec de jeunes adultes de l'étranger nommant le groupe parmi un groupe de personnes qu'ils associaient le plus à la culture britannique. [413] [414]

Leurs innovations musicales et leur succès commercial ont inspiré des musiciens du monde entier. [412] De nombreux artistes ont reconnu l'influence des Beatles et ont apprécié le succès des charts avec des reprises de leurs chansons . [415] À la radio, leur arrivée a marqué le début d'une nouvelle ère; en 1968, le directeur du programme de la station de radio WABC de New York a interdit à ses DJ de jouer de la musique "pré-Beatles", marquant la ligne de démarcation de ce qui serait considéré comme des oldies à la radio américaine. [416] Ils ont aidé à redéfinir l'album comme quelque chose de plus que juste quelques coups bourrés de " remplisseur ", [417] et ils étaient les principaux innovateurs du vidéoclip moderne. [418] Le spectacle du Shea Stadium avec lequel ils ont ouvert leur tournée nord-américaine de 1965 a attiré environ 55 600 personnes, [141] alors le plus grand public de l'histoire des concerts; Spitz décrit l'événement comme une "percée majeure ... un pas de géant vers la refonte du secteur des concerts". [419] L' émulation de leurs vêtements et surtout de leurs coiffures, qui sont devenues une marque de rébellion, a eu un impact global sur la mode. [99]

Selon Gould, les Beatles ont changé la façon dont les gens écoutaient la musique populaire et expérimentaient son rôle dans leur vie. De ce qui a commencé comme la mode Beatlemania, la popularité du groupe est devenue ce qui était considéré comme une incarnation des mouvements socioculturels de la décennie. Comme les icônes des années 1960 contreculture , Gould continue, ils sont devenus un catalyseur pour bohemianism et le militantisme dans divers domaines sociaux et politiques, alimentant des mouvements tels que la libération des femmes , la libération gay et environnementalisme . [420] Selon Peter Lavezzoli, après la controverse "plus populaire que Jésus" en 1966, les Beatles ont ressenti une pression considérable pour dire les bonnes choses et "ont commencé un effort concerté pour répandre un message de sagesse et de conscience supérieure". [165]

D'autres commentateurs tels que Mikal Gilmore et Todd Leopold ont retracé le début de leur impact socioculturel plus tôt, interprétant même la période Beatlemania, en particulier lors de leur première visite aux États-Unis, comme un moment clé dans le développement de la conscience générationnelle. [97] [421] Se référant à leur apparition sur le spectacle d'Ed Sullivan, Leopold déclare: "À bien des égards, l'apparition de Sullivan a marqué le début d'une révolution culturelle ... Les Beatles étaient comme des extraterrestres tombés aux États-Unis en 1964." [421] Selon Gilmore:

Elvis Presley nous avait montré comment la rébellion pouvait être façonnée en un style révélateur; les Beatles nous montraient comment le style pouvait avoir l'impact d'une révélation culturelle - ou du moins comment une vision pop pourrait être forgée en un consensus irréprochable. [97]

Créé en 2009, le Global Beatles Day est un jour férié le 25 juin de chaque année qui honore et célèbre les idéaux des Beatles. [422] La date a été choisie pour commémorer la date à laquelle le groupe a participé au programme de la BBC Our World en 1967, exécutant " Tout ce dont vous avez besoin est l'amour " diffusé à un public international. [423]

En 1965, la reine Elizabeth II a nommé Lennon, McCartney, Harrison et Starr membres de l' Ordre de l'Empire britannique (MBE). [130] Les Beatles ont remporté l'Oscar de 1971 pour la meilleure partition de chanson originale pour le film Let It Be (1970). [293] Les récipiendaires de sept Grammy Awards [424] et de quinze Ivor Novello Awards , [425] les Beatles ont six albums Diamond , ainsi que 20 albums Multi-Platinum, 16 albums Platinum et six albums Gold aux États-Unis. [304] Au Royaume-Uni, les Beatles ont quatre albums Multi-Platinum , quatre albums Platinum , huit albums Gold et un album Silver . [305] Ils ont été intronisés au Rock and Roll Hall of Fame en 1988. [322]

Le groupe le plus vendu de l'histoire, les Beatles ont vendu plus de 600 millions d'unités en 2012. [426] [nb 10] Ils ont eu plus d' albums numéro un sur les charts britanniques , quinze, [428] et vendu plus de singles au Royaume-Uni, 21,9 millions, que tout autre acte. [429] En 2004, Rolling Stone a classé les Beatles comme les artistes de musique rock les plus importants et les plus influents des 50 dernières années. [430] Ils se sont classés numéro un sur la liste du magazine Billboard des artistes Hot 100 les plus réussis de tous les temps, publiés en 2008 pour célébrer le 50e anniversaire du tableau des célibataires américains. [431] Depuis 2017, ils détiennent le record de la plupart des succès numéro un du Billboard Hot 100, avec vingt. [432] La Recording Industry Association of America certifie que les Beatles ont vendu 183 millions d'unités aux États-Unis, plus que tout autre artiste. [433] Ils ont été collectivement inclus dans la compilation du magazine Time des 100 personnes les plus influentes du 20e siècle . [434] En 2014, ils ont reçu le Grammy Lifetime Achievement Award . [435]

Le 16 janvier de chaque année, à partir de 2001, les gens célèbrent la Journée mondiale des Beatles sous l’ égide de l’ UNESCO . Cette date a un rapport direct avec l'ouverture du Cavern Club en 1957. [436] [437]

Cinq astéroïdes , 4147 Lennon , 4148 McCartney , 4149 Harrison , 4150 Starr et 8749 Beatles portent le nom des Beatles. En 2007, les Beatles sont devenus le premier groupe à figurer sur une série de timbres-poste britanniques émis par le Royal Mail . [438]

Les Beatles ont un catalogue de base composé de 13 albums studio et d'une compilation. [439]

  • Veuillez me plaire (1963)
  • Avec les Beatles (1963)
  • Une dure journée de nuit (1964)
  • Beatles à vendre (1964)
  • Aider! (1965)
  • Rubber Soul (1965)
  • Revolver (1966)
  • Sgt. Groupe de Pepper's Lonely Hearts Club (1967)
  • Tournée des mystères magiques (1967)
  • Les Beatles (1968) ("The White Album")
  • Sous-marin jaune (1969)
  • Abbey Road (1969)
  • Que ce soit (1970)
  • Past Masters (1988, compilation)

Jusqu'en 1969, le catalogue des Beatles a été publié presque exclusivement par Northern Songs Ltd , une société créée en février 1963 par l'éditeur de musique Dick James spécifiquement pour Lennon et McCartney, bien qu'elle ait par la suite acquis des chansons d'autres artistes. La société a été organisée avec James et son associé, Emmanuel Silver, détenant une participation majoritaire, diversement décrite comme 51% ou 50% plus une action. McCartney avait 20%. Les rapports varient à nouveau concernant la part de Lennon - 19 ou 20% - et celle de Brian Epstein - 9 ou 10% - qu'il a reçue au lieu de frais de gestion de bande de 25%. [440] [441] [442] En 1965, la société est devenue publique. Cinq millions d'actions ont été créées, dont les mandants d'origine ont conservé 3,75 millions. James et Silver ont chacun reçu 937 500 actions (18,75% de 5 millions); Lennon et McCartney ont chacun reçu 750 000 actions (15%); et la société de gestion d'Epstein, NEMS Enterprises, a reçu 375 000 actions (7,5%). Sur les 1,25 million d'actions mises en vente, Harrison et Starr en ont acquis chacune 40 000. [443] Au moment de l'offre d'actions, Lennon et McCartney ont renouvelé leurs contrats d'édition de trois ans, les liant à Northern Songs jusqu'en 1973. [444]

Harrison a créé Harrisongs pour représenter ses compositions des Beatles, mais a signé un contrat de trois ans avec Northern Songs qui lui a donné le droit d'auteur sur son travail jusqu'en mars 1968, qui comprenait " Taxman " et " Within You Without You ". [445] Les chansons sur lesquelles Starr a reçu le crédit de co-écriture avant 1968, telles que " What Goes On " et " Flying ", étaient également des copyrights de Northern Songs. [446] Harrison n'a pas renouvelé son contrat avec Northern Songs quand il a pris fin, signant à la place avec Apple Publishing tout en conservant le droit d'auteur sur son travail à partir de ce moment. Harrison détient ainsi les droits sur ses chansons plus tardives des Beatles telles que " While My Guitar Gently Weeps " et "Something". Cette année-là également, Starr crée Startling Music , qui détient les droits sur ses compositions des Beatles, "Don't Pass Me By" et " Octopus's Garden ". [447] [448]

En mars 1969, James s'arrangea pour vendre ses actions et celles de son partenaire de Northern Songs à la société de radiodiffusion britannique Associated Television (ATV), fondée par l'impresario Lew Grade , sans en informer au préalable les Beatles. Le groupe a ensuite fait une offre pour acquérir une participation majoritaire en tentant de conclure un accord avec un consortium de sociétés de courtage londoniennes qui avait accumulé une participation de 14%. [449] L'accord s'est effondré malgré les objections de Lennon, qui a déclaré: "J'en ai marre d'être baisé par des hommes en costume assis sur leurs gros culs dans la ville ." [450] À la fin de mai, ATV avait acquis une participation majoritaire dans Northern Songs, contrôlant presque tout le catalogue Lennon-McCartney, ainsi que tout matériel futur jusqu'en 1973. [451] Dans la frustration, Lennon et McCartney ont vendu leurs actions à ATV à la fin d'octobre 1969. [452]

En 1981, les pertes financières de la société mère d'ATV, Associated Communications Corporation (ACC), l'ont amenée à tenter de vendre sa division musicale. Selon les auteurs Brian Southall et Rupert Perry, Grade a contacté McCartney, offrant ATV Music et Northern Songs pour 30 millions de dollars. [453] Selon un compte rendu que McCartney a donné en 1995, il a rencontré Grade et a expliqué qu'il s'intéressait uniquement au catalogue Northern Songs si Grade était un jour disposé à «séparer» cette partie d'ATV Music. Peu de temps après, Grade a proposé de lui vendre Northern Songs pour 20 millions de livres sterling, donnant à l'ex-Beatle «une semaine environ» pour décider. Selon le compte de McCartney, lui et Ono ont contré avec une offre de 5 millions de livres sterling qui a été rejetée. [454] Selon les rapports à l'époque, Grade a refusé de séparer Northern Songs et a refusé une offre de 21 à 25 millions de livres sterling de McCartney et Ono pour Northern Songs. En 1982, ACC a été acquis dans le cadre d'une prise de contrôle par le magnat des affaires australien Robert Holmes à Court pour 60 millions de livres sterling. [455]

En 1985, Michael Jackson a acheté ATV pour un montant rapporté de 47,5 millions de dollars. L'acquisition lui a donné le contrôle des droits d'édition de plus de 200 chansons des Beatles, ainsi que de 40 000 autres droits d'auteur. [456] En 1995, dans un accord qui lui a valu 110 millions de dollars, Jackson a fusionné son entreprise d'édition musicale avec Sony , créant une nouvelle société, Sony / ATV Music Publishing , dans laquelle il détenait une participation de 50%. La fusion a fait de la nouvelle société, alors évaluée à plus d'un demi-milliard de dollars, le troisième éditeur de musique au monde. [457] En 2016, Sony a acquis la part de Jackson de Sony / ATV du domaine de Jackson pour 750 millions de dollars. [458]

Malgré le manque de droits d'édition sur la plupart de leurs chansons, la succession de Lennon et McCartney continuent de recevoir leurs parts respectives des redevances des écrivains, qui représentent ensemble 33 13 % du produit commercial total aux États-Unis et qui varient ailleurs dans le monde. entre 50 et 55%. [459] Deux des premières chansons de Lennon et McCartney - "Love Me Do" et "PS I Love You" - ont été publiées par une filiale d'EMI, Ardmore & Beechwood, avant de signer avec James. McCartney a acquis leurs droits d'édition d'Ardmore [460] en 1978, [461] et ce sont les deux seules chansons des Beatles appartenant à la société MPL Communications de McCartney. [462] Le 18 janvier 2017, McCartney a intenté une action devant le tribunal de district des États-Unis contre Sony / ATV Music Publishing cherchant à récupérer la propriété de sa part du catalogue de chansons Lennon-McCartney à partir de 2018. En vertu de la loi américaine sur le droit d'auteur, pour les œuvres publiées avant 1978, l'auteur peut récupérer les droits d'auteur cédés à un éditeur après 56 ans. [463] [464] McCartney et Sony ont convenu d'un règlement confidentiel en juin 2017. [465] [466]

Fictionnalisé

  • Une dure journée de nuit (1964)
  • Aider! (1965)
  • Tournée des mystères magiques (1967)
  • Yellow Submarine (1968) (bref camée)

Documentaires et performances filmées

  • Les Beatles au Shea Stadium (1966)
  • Que ce soit (1970)
  • The Compleat Beatles (1982)
  • C'était il y a vingt ans aujourd'hui (1987) (à propos du sergent Pepper )
  • L'anthologie des Beatles (1995)
  • The Beatles: 1+ (2015) (collection de clips musicaux restaurés numériquement)
  • The Beatles: Eight Days a Week (2016) (à propos de la Beatlemania et des années de tournée)
  • The Beatles: Get Back (2021)

1963

  • 1963 visites au Royaume-Uni (hiver-automne)
  • The Beatles Winter 1963 Helen Shapiro Tour
  • Printemps 1963 Tommy Roe / Chris Montez tournée au Royaume-Uni
  • Roy Orbison / La tournée des Beatles
  • Tournée d'automne 1963 en Suède

1964

  • Tournée nord-américaine de l'hiver 1964
  • Tournée du printemps 1964 au Royaume-Uni
  • La tournée mondiale des Beatles en 1964

1965

  • Tournée européenne des Beatles en 1965
  • Tournée américaine des Beatles en 1965
  • Tournée britannique des Beatles en 1965

1966

  • Tournée des Beatles en Allemagne, au Japon et aux Philippines en 1966
  • Tournée américaine des Beatles en 1966

  1. ^ "Elle vous aime" a été surpassée dans les ventes par " Mull of Kintyre ", par les ailes du groupe post-Beatles de McCartney. [61]
  2. ^ Le président de la société Vee-Jay, Ewart Abner, a démissionné après qu'il ait été révélé qu'il utilisait les fonds de la société pour couvrir les dettes de jeu. [82]
  3. Au cours de la même semaine d'avril 1964, un troisième LP américain des Beatles rejoint les deux déjà en circulation; deux des trois ont atteint la première place du palmarès des albums Billboard , le troisième a culminé au numéro deux. [103]
  4. ^ La sonnerie à 12 cordes de Harrison a inspiré Roger McGuinn , qui a obtenu son propre Rickenbacker et l'a utilisé pour créer le son de marque des Byrds . [109]
  5. ^ Starr a été brièvement hospitalisé après une amygdalectomie , et Jimmie Nicol s'est assis à la batterie pendant les cinq premières dates. [111]
  6. ^ Il a fallu attendre le Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band en 1967 qu'un album des Beatles est sorti avec des listes de chansons identiques au Royaume-Uni et aux États-Unis. [162]
  7. ^ Poirier a identifié ce qu'il a appelé son "allusivité mixte": "Il n'est jamais sage de supposer qu'ils ne font qu'une seule chose ou qu'ils s'expriment dans un seul style ... une sorte de sentiment sur un sujet ne suffit pas ... tout sentiment induit unique doit souvent exister dans le contexte d'alternatives apparemment contradictoires. " [199] McCartney a déclaré à l'époque: "Nous écrivons des chansons. Nous savons ce que nous entendons par elles. Mais dans une semaine, quelqu'un d'autre en dit quelque chose, et vous ne pouvez pas le nier. ... Vous mettez votre propre sens à votre propre niveau à nos chansons. " [199]
  8. ^ Epstein était dans un état émotionnel fragile, stressé par des problèmes personnels. On a émis l'hypothèse qu'il craignait que le groupe ne renouvelle pas son contrat de gestion, qui devait expirer en octobre, par mécontentement à l'égard de sa supervision des affaires commerciales, en particulier concernant Seltaeb , la société qui gérait leurs droits de marchandisage aux États-Unis. [217]
  9. ^ Le groupe a tenté en vain de bloquer la sortie 1977 de Live! au Star-Club de Hambourg, en Allemagne; 1962 . L'album publié indépendamment compilait des enregistrements réalisés pendant la résidence du groupe à Hambourg , enregistrés sur une machine d'enregistrement de base en utilisant un seul microphone. [308]
  10. ^ Une autre estimation donne des ventes internationales totales de plus d'un milliard d'unités [332], un chiffre basé sur la déclaration d'EMI et reconnu par Guinness World Records . [427]

  1. ^ Hasted 2017 , p. 425.
  2. ^ Frontani 2007 , p. 125.
  3. ^ un b Frontani 2007 , p. 157.
  4. ^ Spitz 2005 , pp. 47-52.
  5. ^ Spitz 2005 , pp. 93–99.
  6. Miles 1997 , p. 47; Spitz 2005 , p. 127.
  7. Miles 1997 , p. 47.
  8. Lewisohn 1992 , p. 13.
  9. ^ Harry 2000a , p. 103.
  10. Lewisohn 1992 , p. 17.
  11. ^ Harry 2000b , pp. 742–743.
  12. Lewisohn 1992 , p. 18.
  13. ^ A b c Gilliland 1969 , montrent 27, piste 4.
  14. ^ Lewisohn 1992 , pp. 18–22.
  15. ^ Lewisohn 1992 , pp. 21–25.
  16. Lewisohn 1992 , p. 22.
  17. Lewisohn 1992 , p. 23.
  18. ^ Lewisohn 1992 , p. 24, 33.
  19. ^ Gould 2007 , p. 88.
  20. Lewisohn 1992 , p. 24.
  21. ^ Lewisohn 1992 , pp. 24-25.
  22. Lewisohn 1992 , p. 25.
  23. ^ Spitz 2005 , pp. 222-224.
  24. ^ Miles 1997 , pp. 66–67.
  25. Lewisohn 1992 , p. 32.
  26. Miles 1997 , p. 76.
  27. ^ Gould 2007 , p. 89, 94.
  28. ^ Spitz 2005 , pp. 249-251.
  29. Lewisohn 2013 , p. 450.
  30. Everett 2001 , p. 100.
  31. Lewisohn 1992 , p. 33.
  32. ^ Miles 1997 , pp. 84–87.
  33. ^ Lewisohn 1992 , pp. 34–35.
  34. ^ Miles 1997 , pp. 84–88.
  35. ^ Winn 2008 , p. dix.
  36. ^ un b Lewisohn 1992 , p. 56.
  37. Lewisohn 2013 , p. 612, 629.
  38. ^ A b c The Beatles 2000 , p. 67.
  39. ^ A b c d Lewisohn 1992 , p. 59.
  40. ^ Spitz 2005 , pp.318, 322.
  41. ^ Miles 1998 , pp. 49–50.
  42. ^ Lewisohn 1992 , pp. 59–60.
  43. ^ Lewisohn 1992 , pp.81, 355.
  44. ^ Les Beatles 2000 , p. 90.
  45. ^ Lewisohn 1992 , pp.62, 84.
  46. ^ Harry 2000a , p. 875.
  47. ^ Lewisohn 1992 , pp.62, 86.
  48. ^ Gould 2007 , p. 191.
  49. ^ Harry 2000a , p. 494.
  50. ^ Gould 2007 , pp. 128, 133-134.
  51. ^ Womack 2007 , p. 76.
  52. ^ Gould 2007 , p. 147.
  53. ^ Lewisohn 1992 , pp.88, 351.
  54. ^ Erlewine, Stephen Thomas . " Please Please Me - The Beatles" . AllMusic . Archivé de l'original le 30 mai 2012 . Récupéré le 21 décembre 2011 .
  55. ^ Sheff 1981 , p. 129.
  56. Davies 1968 , p. 200.
  57. Lewisohn 1988 , p. 35.
  58. ^ Lewisohn 1992 , pp.90, 351.
  59. ^ Lewisohn 1992 , pp. 89, 350–351.
  60. ^ Gould 2007 , p. 159.
  61. ^ un b Harry 2000a , p. 990.
  62. ^ Gould 2007 , pp. 166-169.
  63. ^ Lewisohn 1992 , pp. 90, 98–105, 109–112.
  64. ^ Spitz 2005 , pp. 444–445.
  65. Lewisohn 1992 , p. 88.
  66. Lewisohn 1992 , p. 90.
  67. Miles 1998 , p. 86.
  68. ^ Harry 2000a , p. 1088.
  69. ^ Lewisohn 1992 , pp. 92–93.
  70. ^ Lewisohn 1992 , pp. 127-133.
  71. ^ Davies 1968 , pp. 184-185.
  72. ^ Lewisohn 1992 , pp.90, 92, 100.
  73. Lewisohn 1992 , p. 93.
  74. ^ un b Gould 2007 , p. 187.
  75. ^ Harry 2000a , p. 1161.
  76. ^ Erlewine, Stephen Thomas. " Avec les Beatles - Les Beatles" . Toute la musique. Archivé de l'original le 30 mai 2012 . Récupéré le 21 décembre 2011 .
  77. ^ Gould 2007 , pp. 187-188.
  78. ^ Harry 2000a , p. 1162.
  79. ^ Harry 2000b , p. 978.
  80. ^ Harry 2000a , p. 402.
  81. ^ A b c Lewisohn 1992 , p. 350.
  82. ^ Spizer 2004 , p. 36.
  83. ^ Spizer 2004 , p. 40.
  84. ^ Harry 2000a , pp. 225-226, 228, 1118-1122.
  85. ^ Vries, Lloyd (16 janvier 2004). "Le coup de main des Beatles" évite la renommée " . CBS News . Archivé de l'original le 6 août 2017 . Récupéré le 28 juin 2017 .
  86. Everett 2001 , p. 206.
  87. ^ Lewisohn 1992 , pp.136, 350.
  88. ^ Spizer 2004 , p. 96.
  89. Davies 1968 , p. 218.
  90. Spitz 2005 , p. 457.
  91. Spitz 2005 , p. 459.
  92. ^ un b Lewisohn 1992 , p. 137.
  93. ^ Gould 2007 , p. 3.
  94. ^ Spitz 2005 , pp. 473–474.
  95. ^ Harry 2000a , pp. 1134-1135.
  96. ^ Lewisohn 1992 , pp. 137, 146-147.
  97. ^ a b c Gilmore, Mikal (23 août 1990). "Bob Dylan, les Beatles et le Rock des années 60" . Rolling Stone . Archivé de l'original le 19 février 2018 . Récupéré le 19 février 2018 .
  98. ^ Hamilton, Jack (18 novembre 2013). "La mort de JFK a-t-elle rendu la Beatlemania possible?" . Ardoise . Archivé de l'original le 25 septembre 2014 . Récupéré le 23 septembre 2014 .
  99. ^ un b Gould 2007 , p. 345.
  100. ^ Gould 2007 , pp.9, 250, 285.
  101. ^ Puterbaugh, Parke (14 juillet 1988). "L'invasion britannique: des Beatles aux pierres, les années 60 appartenaient à la Grande-Bretagne" . Rolling Stone . Archivé de l'original le 30 mai 2017 . Récupéré le 19 février 2018 .
  102. Lewisohn 1992 , p. 138.
  103. ^ un b Lewisohn 1992 , p. 351.
  104. ^ Harry 2000a , pp. 483–484.
  105. ^ Gould 2007 , pp. 230-232.
  106. ^ Harry 2000a , pp. 489–490.
  107. Lewisohn 1988 , p. 47.
  108. ^ Erlewine, Stephen Thomas. " Une dure journée de nuit - Les Beatles" . Toute la musique. Archivé de l'original le 30 mai 2012 . Récupéré le 21 décembre 2011 .
  109. ^ un b Gould 2007 , pp. 286-287.
  110. ^ Lewisohn 1992 , pp. 161-165.
  111. ^ Lewisohn 1992 , pp. 160-161, 163.
  112. ^ un b Gould 2007 , p. 249.
  113. ^ Gould 2007 , p. 252.
  114. Miles 1997 , p. 185.
  115. ^ Gould 2007 , pp. 252–253.
  116. ^ un b Gould 2007 , p. 253.
  117. ^ a b c d "Les Beatles ont interdit les Audiences Séparées, les Spectacles de Contrat" . BBC. 18 septembre 2011. Archivé de l'original le 14 février 2018 . Récupéré le 17 février 2018 .
  118. ^ a b c d Mirken, Bruce (11 septembre 2013). "1964, les droits civiques - et les Beatles?" . Institut Greenling . Archivé de l'original le 20 février 2018 . Récupéré le 17 février 2018 .
  119. Lewisohn 1992 , p. 171.
  120. ^ "Les Beatles ont Refusé de Jouer pour des Audiences Séparées, Révélation de Contrat" . Huffington Post . 16 novembre 2011. Archivé de l'original le 16 mai 2017 . Récupéré le 17 février 2018 .
  121. ^ A b c Gould 2007 , pp. 255-256.
  122. ^ Lewisohn 1992 , pp. 167-176.
  123. ^ Gould 2007 , p. 256.
  124. ^ Herbert, Ian (9 septembre 2006). "Révélé: Dentiste qui a introduit les Beatles au LSD" . L'indépendant . Archivé de l'original le 13 mai 2018 . Récupéré le 13 mai 2018 .
  125. ^ Gould 2007 , p. 316.
  126. ^ Glazer . 1977. p. 41.
  127. ^ "George Parle De LSD" . Champs de fraises . 25 septembre 2008. Archivé de l'original le 12 avril 2019 . Récupéré le 12 avril 2019 .
  128. ^ Gould 2007 , p. 317.
  129. ^ Brown et Gaines 2002 , p. 228.
  130. ^ un b Spitz 2005 , p. 556.
  131. Spitz 2005 , p. 557.
  132. ^ Gould 2007 , p. 275.
  133. ^ Gould 2007 , p. 274.
  134. ^ Gould 2007 , pp. 276-277.
  135. Lewisohn 1988 , p. 62.
  136. ^ Gould 2007 , pp. 276-280.
  137. ^ Gould 2007 , pp. 290-292; Lewisohn 1988 , pages 59, 62.
  138. Lewisohn 1988 , p. 59.
  139. ^ "La chanson la plus enregistrée" . Records du monde Guinness . Archivé de l'original le 10 septembre 2006 . Récupéré le 29 octobre 2009 .
  140. ^ Schonfeld, Zach (15 février 2016). "Les gagnants de l'album le plus ridicule de l'année" dans l'histoire de Grammy " . Newsweek . Archivé de l'original le 8 novembre 2018 . Récupéré le 24 janvier 2019 .
  141. ^ un b Lewisohn 1992 , p. 181.
  142. ^ Emerson, Bo (11 août 2009). "Le spectacle des Beatles Atlanta est entré dans l'histoire de plusieurs manières" . L'Atlanta Journal-Constitution . Archivé de l'original le 14 mai 2013 . Récupéré le 27 octobre 2012 .
  143. ^ Harry 2000a , pp. 882–883.
  144. ^ Gould 2007 , pp. 283-284.
  145. ^ McNeil 1996 , p. 82.
  146. ^ "Animateurs" . beatlescartoon.com . Archivé de l'original le 29 mars 2016 . Récupéré le 12 avril 2016 .
  147. Lewisohn 1992 , p. 202.
  148. ^ Hertsgaard 1995 , pp. 149-150.
  149. ^ un b Unterberger, Richie . " Rubber Soul - Les Beatles" . AllMusic . Archivé de l'original le 13 octobre 2019 . Récupéré le 21 décembre 2011 .
  150. ^ Brown et Gaines 2002 , pp. 181–182.
  151. ^ A b c The Beatles 2000 , p. 194.
  152. ^ Gould 2007 , pp. 297-298, 423.
  153. ^ Spitz 2005 , pp. 584-592.
  154. ^ Miles 1997 , pp. 268, 276, 278-279.
  155. Spitz 2005 , p. 587.
  156. Spitz 2005 , p. 591.
  157. ^ Les Beatles 2000 , p. 197.
  158. ^ Harry 2000b , p. 780.
  159. ^ a b c d "Les 500 plus grands albums de tous les temps" . Rolling Stone . 18 novembre 2003. Archivé de l'original le 23 juin 2008 . Récupéré le 13 septembre 2009 .
  160. ^ Unterberger, Richie. "Les Beatles - Biographie et Histoire" . AllMusic . Archivé de l'original le 29 mai 2012 . Récupéré le 21 décembre 2011 .
  161. ^ Gould 2007 , pp. 295-296.
  162. ^ Southall et Perry 2006 , p. 59.
  163. ^ Harry 2000a , p. 1187.
  164. ^ Gaffney, Dennis (5 janvier 2004). «Couverture» de «Butcher» des Beatles . Antiques Roadshow en ligne . Service de radiodiffusion publique . Archivé de l'original le 28 avril 2017 . Récupéré le 15 septembre 2017 .
  165. ^ un b Lavezzoli 2006 , p. 176.
  166. Spitz 2005 , p. 619.
  167. Spitz 2005 , p. 620.
  168. Spitz 2005 , p. 623.
  169. ^ Lavezzoli 2006 , p. 177.
  170. ^ Gould 2007 , p. 309.
  171. ^ un b Lewisohn 1992 , pp. 212-213.
  172. ^ Gould 2007 , pp. 307-309.
  173. ^ Norman 2008 , p. 449.
  174. ^ un b Gould 2007 , p. 346.
  175. ^ A b c Gould 2007 , p. 348.
  176. ^ un b Lewisohn 1992 , pp. 350–351.
  177. Austerlitz 2007 , p. 18.
  178. ^ Lewisohn 1992 , pp. 221-222.
  179. ^ Gould 2007 , pp. 364–366.
  180. ^ Gould 2007 , pp.350, 402.
  181. Schaffner 1978 , p. 63.
  182. ^ Turner 2016 , p. 162.
  183. ^ Harry 2000a , p. 1093.
  184. ^ Lewisohn 1992 , pp.210, 230.
  185. ^ Lewisohn 1992 , pp. 361–365.
  186. Ingham 2006 , p. 44.
  187. ^ Miles 1997 , pp. 293-295.
  188. ^ Gould 2007 , pp. 5–6, 249, 281, 347.
  189. ^ un b Harry 2000a , p. 970.
  190. Lewisohn 1992 , p. 232.
  191. ^ Emerick et Massey 2006 , p. 190.
  192. ^ un b Gould 2007 , pp. 387–388.
  193. MacDonald 2005 , p. 221.
  194. Everett 1999 , p. 123.
  195. ^ Gould 2007 , pp. 420-425.
  196. ^ Gould 2007 , p. 418.
  197. Lewisohn 1992 , p. 236.
  198. Inglis 2008 , p. 96.
  199. ^ A b c Gould 2007 , pp. 423-425.
  200. ^ Gould 2007 , pp. 394–395.
  201. MacDonald 2005 , p. 312.
  202. ^ Les Beatles 2000 , p. 248.
  203. ^ Les Beatles 2000 , p. 236.
  204. ^ Harris 2005 , pp. 12–13.
  205. ^ "Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band, The Beatles"> "Chart Facts" . Société de cartes officielles . Archivé de l'original le 20 août 2018 . Récupéré le 11 novembre 2018 .
  206. ^ Frontani 2007 , p. 147.
  207. Spitz 2005 , p. 697.
  208. ^ Ghoshal, Somak (21 juin 2017). "Le jour de la musique mondiale, un hommage à ces gars qui ont fait l'histoire il y a 50 ans" . HuffPost . Archivé de l'original le 27 septembre 2018 . Récupéré le 3 octobre 2018 .
  209. ^ Lewisohn 1988 , pp. 41, 110-111, 122.
  210. ^ un b Miles 2001 , pp. 276–77.
  211. ^ Lewisohn 1992 , pp. 237, 259-260.
  212. ^ Gould 2007 , pp. 428–429.
  213. Everett 1999 , p. 129.
  214. ^ Womack 2007 , p. 197.
  215. ^ Spitz 2005 , pp. 709, 713–719.
  216. ^ Brown et Gaines 2002 , p. 249.
  217. ^ Brown et Gaines 2002 , pp. 227-228.
  218. ^ Les Beatles 2000 , p. 268.
  219. ^ Norman 2008 , p. 508.
  220. ^ Boyd 2008 , pp. 106-107.
  221. ^ un b Gould 2007 , p. 452.
  222. ^ Neaverson 1997 , p. 53.
  223. ^ Larkin 2006 , p. 488.
  224. ^ Unterberger, Richie. " Magical Mystery Tour - Les Beatles" . AllMusic . Archivé de l'original le 30 mai 2012 . Récupéré le 21 décembre 2011 .
  225. ^ Harry 2000a , p. 699.
  226. Schaffner 1978 , p. 90.
  227. ^ Miles 1997 , pp. 368–69.
  228. ^ un b Gould 2007 , pp. 455–456.
  229. ^ Harry 2000a , p. 703.
  230. Lewisohn 1992 , p. 276.
  231. ^ Gould 2007 , p. 485.
  232. ^ Gould 2007 , pp. 487–88, 505–506.
  233. ^ Lewisohn 1992 , p. 304, 350.
  234. ^ Harry 2000a , pp. 108-109.
  235. ^ un b Gould 2007 , pp. 463–468.
  236. ^ a b Harry 2000a , pp. 705–706.
  237. Lewisohn 1992 , p. 282.
  238. ^ Doggett 2011 , p. 20, 26.
  239. ^ un b Doggett 2011 , p. 26.
  240. ^ MacDonald 2005 , pp. 280-281.
  241. ^ Doggett 2011 , p. 22.
  242. ^ Doggett 2011 , pp.20, 22, 25, 35.
  243. ^ Gould 2007 , pp. 510-511.
  244. ^ Gould 2007 , p. 510.
  245. MacDonald 2005 , p. 310.
  246. ^ Winn 2009 , pp. 205–207.
  247. ^ Gould 2007 , p. 513, 516.
  248. ^ Emerick et Massey 2006 , p. 246.
  249. ^ Harry 2000b , p. 103.
  250. ^ Les Beatles 2000 , p. 310.
  251. ^ Les Beatles 2000 , p. 237.
  252. ^ Harry 2000b , p. 102.
  253. ^ Miles 2001 , p. 315.
  254. ^ Faust, Edwin (1er septembre 2003). "Sur la Seconde Pensée: Les Beatles - Les Beatles" . Stylus Magazine . Archivé de l'original le 23 décembre 2008 . Récupéré le 18 décembre 2016 .
  255. ^ Lewisohn 1988 , pages 137, 146, 150, 152.
  256. ^ Gould 2007 , p. 509.
  257. Lewisohn 1988 , p. 152.
  258. Lewisohn 1992 , p. 278.
  259. ^ un b Gould 2007 , p. 528.
  260. ^ MacDonald 2005 , pp. 311–313.
  261. ^ A b c d Harry 2000b , p. 539.
  262. Lewisohn 1992 , p. 306–307.
  263. Lewisohn 1992 , p. 310.
  264. Lewisohn 1992 , p. 307.
  265. ^ Lewisohn 1992 , pp. 306-307, 309.
  266. ^ Lewisohn 1992 , pp. 309–314.
  267. ^ Harry 2000a , p. 451, 660.
  268. ^ Lewisohn 1992 , pp. 307-308, 312.
  269. ^ Lewisohn 1992 , pp. 309, 316–323.
  270. ^ un b Harry 2000a , p. 612.
  271. ^ Doggett 2011 , p. 70, 132.
  272. ^ Miles 2001 , p. 336.
  273. ^ Doggett 2011 , pp. 71–72.
  274. ^ Goodman 2015 , pp. 164-166.
  275. Lewisohn 1992 , p. 322.
  276. ^ Goodman 2015 , pp. 174-175.
  277. ^ Gould 2007 , p. 560.
  278. Lewisohn 1992 , p. 324.
  279. ^ un b Gould 2007 , p. 563.
  280. ^ un b Emerick et Massey 2006 , pp. 277-278.
  281. Lewisohn 1988 , p. 191.
  282. ^ Williams, Richard (11 septembre 2019). "Cette bande réécrit tout ce que nous savions sur les Beatles" . Le gardien . Archivé de l'original le 11 septembre 2019 . Récupéré le 12 septembre 2019 .
  283. ^ Norman 2008 , pp. 622–624.
  284. ^ un b Gould 2007 , p. 593.
  285. Miles 1997 , p. 553.
  286. ^ Unterberger, Richie. " Abbey Road - Les Beatles" . AllMusic . Archivé de l'original le 29 mai 2012 . Récupéré le 21 décembre 2011 .
  287. MacDonald 2005 , p. 367.
  288. Lewisohn 1992 , p. 342.
  289. ^ Lewisohn 1992 , pp. 342–343.
  290. ^ un b Lewisohn 1992 , p. 349.
  291. ^ Harry 2000a , p. 682.
  292. Spitz 2005 , p. 853.
  293. ^ un b Southall et Perry 2006 , p. 96.
  294. ^ Gould 2007 , p. 600.
  295. ^ Gould 2007 , p. 601.
  296. ^ Unterberger, Richie. " Let It Be - Les Beatles" . Toute la musique. Archivé de l'original le 6 août 2013 . Récupéré le 21 décembre 2011 .
  297. ^ Harry 2002 , p. 139.
  298. ^ Harry 2002 , p. 150.
  299. ^ Pang 2008 , p. 118.
  300. ^ Gould 2007 , pp. 601–604.
  301. ^ Gould 2007 , pp. 603–604.
  302. ^ Sandford 2006 , pp. 227-229.
  303. Ingham 2006 , p. 69.
  304. ^ un b "Tailles d'artiste d'or et de platine" . Association de l'industrie du disque d'Amérique. Archivé de l'original le 16 février 2019 . Récupéré le 16 février 2019 .
  305. ^ un b "Recherche de récompenses certifiées" . Industrie phonographique britannique . Archivé de l'original le 15 janvier 2013 . Récupéré le 6 octobre 2009 .
  306. ^ Southall et Perry 2006 , p. 109.
  307. ^ a b Ingham 2006 , pp.66, 69.
  308. ^ Harry 2000a , pp. 124-126.
  309. ^ Southall et Perry 2006 , pp. 109-110.
  310. ^ "Le Théâtre: Vulgarité Contagieuse" . Le temps . 2 décembre 1974. Archivé de l'original le 16 octobre 2015 . Récupéré le 27 août 2015 .
  311. ^ Rodriguez 2010 , pp. 306-307.
  312. ^ un b Ingham 2006 , pp. 66–67.
  313. Ingham 2006 , p. 66.
  314. ^ Schaffner 1978 , pp. 169–72.
  315. ^ Peter Brennan [1] Archivé le 9 avril 2018 à la Wayback Machine le 9 mai 1976 San Antonio Express. Récupéré le 6 avril 2018
  316. ^ Cliff Radel [2] Archivé le 9 avril 2018 à la Wayback Machine 20 juin 1976 Le Cincinnati Enquirer. Récupéré le 6 avril 2018
  317. ^ Doggett 2011 , p. 155.
  318. Badman 1999 , p. 284.
  319. ^ Harry 2002 , pp. 412–413.
  320. ^ Doggett 2009 , p. 292.
  321. ^ un b "Le catalogue original enregistré des Beatles remasterisé par Apple Corps Ltd" (communiqué de presse). EMI. 7 avril 2009. Archivé de l'original le 1er avril 2012 . Récupéré le 25 mars 2011 .
  322. ^ un b "Intronisés: Les Beatles" . Temple de la renommée du rock and roll . Archivé de l'original le 27 août 2016 . Récupéré le 14 avril 2012 .
  323. ^ a b Harry 2002 , p. 753.
  324. ^ Kozinn, Allan (10 novembre 1989). "Les Beatles et le label de disques atteignent le pacte et finissent le costume" . Le New York Times . Archivé de l'original le 24 janvier 2011 . Récupéré le 27 septembre 2009 .
  325. ^ Harry 2002 , p. 192.
  326. ^ Harry 2000a , pp. 661–663.
  327. ^ Harry 2000a , pp. 110-111.
  328. ^ Harry 2000a , pp. 111–112, 428, 907–908.
  329. ^ Harry 2000a , pp. 111-112.
  330. ^ Doggett 2009 , p. 342.
  331. ^ "Beatles '1' est l'album le plus vendu de tous les temps" . CNN . Reuters. 6 décembre 2000. Archivé de l'original le 2 mars 2012 . Récupéré le 26 février 2012 .
  332. ^ A b c Gould 2007 , p. 9.
  333. ^ Southall et Perry 2006 , p. 204.
  334. ^ Lewis, Randy (8 avril 2009). "Le catalogue des Beatles sera réédité le 9 septembre dans les versions remasterisées" . Los Angeles Times . Archivé de l'original le 11 avril 2009 . Récupéré le 2 mai 2009 .
  335. ^ "Certificat de décès de George Harrison" . Le pistolet fumant . Archivé de l'original le 28 juin 2012 . Récupéré le 22 juin 2012 .
  336. ^ «George Harrison meurt» . BBC. 30 novembre 2001. Archivé de l'original le 4 septembre 2009 . Récupéré le 27 septembre 2009 .
  337. ^ Harry 2003 , p. 119.
  338. ^ Harry 2003 , pp. 138-139.
  339. ^ Hurwitz, Matt (1er janvier 2004). "La vérité nue sur les Beatles 'Let It BeNaked [ sic ]" . Mélangez . Archivé de l'original le 30 mai 2013 . Récupéré le 21 mai 2013 .
  340. ^ Womack 2007 , p. 100.
  341. ^ "Beatles pour sortir un nouvel album" . NME . 2 octobre 2006. Archivé de l'original le 11 octobre 2011.
  342. ^ Collett-White, Mike (17 novembre 2008). "McCartney fait allusion à la sortie de piste mythique des Beatles" . Reuters . Archivé de l'original le 9 février 2011 . Récupéré le 20 octobre 2009 .
  343. ^ Lustig, Jay (5 avril 2009). "Paul McCartney, Ringo Starr jouent ensemble à l'appui de la méditation transcendantale" . Le Star-Ledger . Archivé de l'original le 15 novembre 2013 . Récupéré le 6 juin 2012 .
  344. ^ Eccleston, Danny (9 septembre 2009). "Remasters Beatles Revu" . Mojo . Archivé de l'original le 7 octobre 2009 . Récupéré le 13 octobre 2009 .
  345. ^ Collett-White, Mike (7 avril 2009). "Original Beatles numériquement remasterisé" . Reuters . Archivé de l'original le 9 février 2011 . Récupéré le 13 octobre 2009 .
  346. ^ un b Gross, Doug (4 septembre 2009). "Toujours pertinent après des décennies, les Beatles se mettent au rock le 9 septembre 2009" . CNN. Archivé de l'original le 6 septembre 2009 . Récupéré le 6 septembre 2009 .
  347. ^ Martens, Todd (4 novembre 2009). "Rencontrez la clé USB des Beatles; les Fichiers EMI Suit Contre BlueBeat pour la Vente de Téléchargements des Beatles" . Los Angeles Times . Archivé de l'original le 6 novembre 2009 . Récupéré le 5 novembre 2009 .
  348. ^ La Monica, Paul R. (7 septembre 2005). "Hey iTunes, ne fais pas mal ..." CNN Money . Archivé de l'original le 4 septembre 2009 . Récupéré le 25 juillet 2009 .
  349. ^ Kaplan, David (25 novembre 2008). "Les morceaux des Beatles ne viennent pas bientôt sur iTunes; McCartney: Talks at an impasse" . Le gardien . Archivé de l'original le 17 mars 2014 . Récupéré le 16 septembre 2009 .
  350. ^ Aswad, Jem (16 novembre 2010). "Beatles End Digital Boycott, Catalogue Maintenant sur iTunes" . Rolling Stone . Archivé de l'original le 17 décembre 2010 . Récupéré le 17 novembre 2010 .
  351. ^ Ingham, Tim (26 novembre 2012). "Universal's Capitol prend forme: Barnett dans, Beatles sur la liste" . Semaine de la musique . Archivé de l'original le 8 février 2013 . Récupéré le 28 février 2013 .
  352. ^ Lewis, Randy (27 septembre 2012). "Le catalogue d'albums des Beatles reviendra au vinyle le 13 novembre" . Los Angeles Times . Archivé de l'original le 8 février 2013 . Récupéré le 29 septembre 2012 .
  353. ^ Brown, Mark (12 décembre 2013). "Beatles à vendre: les lois de copyright forcent Apple à sortir 59 morceaux" . Le gardien . Archivé de l'original le 15 décembre 2013 . Récupéré le 19 décembre 2013 .
  354. ^ Knopper, Steve (17 décembre 2013). "Beatles Surprise Avec 'Beatles Bootleg Recordings 1963 Release ' " . Rolling Stone . Archivé de l'original le 19 décembre 2013 . Récupéré le 19 décembre 2013 .
  355. ^ "Paul McCartney et Ringo Starr Partagent la Scène Grammy pour une Rare Performance" . Rolling Stone . 26 janvier 2014. Archivé de l'original le 6 octobre 2017 . Récupéré le 15 septembre 2017 .
  356. ^ "GRAMMY Beatles Special To Air 9 février 2014" . Grammy Awards. Archivé de l'original le 16 novembre 2013 . Récupéré le 13 novembre 2013 .
  357. ^ Yarborough, Chuck (7 février 2014). "Paul McCartney, Ringo Starr sera interviewé par David Letterman pour 'Grammy Salute to the Beatles ' " . Le marchand ordinaire . Archivé de l'original le 6 octobre 2017 . Récupéré le 6 octobre 2017 .
  358. ^ Dillet, Romain (23 décembre 2015). "Les Beatles viennent à Spotify, Apple Music et autres services de streaming" . TechCrunch . Archivé de l'original le 31 janvier 2016 . Récupéré le 31 janvier 2016 .
  359. ^ "Regardez la bande-annonce pour 'Les Beatles: Huit jours par semaine - Les années de tournée ' " . thebeatles.com . 20 juin 2016. Archivé de l'original le 15 octobre 2019 . Récupéré le 15 octobre 2019 .
  360. ^ Bonner, Michael (20 juillet 2016). "Les Beatles sortiront des enregistrements remixés et remastérisés de leurs concerts de Hollywood Bowl" . Non coupé . Archivé de l'original le 21 juillet 2016 . Récupéré le 20 juillet 2016 .
  361. ^ Grow, Kory (20 juillet 2016). "Les Beatles annoncent un nouvel album" en direct au Hollywood Bowl "" . Rolling Stone . Archivé de l'original le 30 août 2017 . Récupéré le 20 juillet 2016 .
  362. ^ Deriso, Nick (4 avril 2017). "La date de sortie et les formats révélés pour la réédition élargie du« Sgt. Pepper »des Beatles" . Rock classique ultime . Archivé de l'original le 7 avril 2017 . Récupéré le 9 avril 2017 .
  363. ^ Enos, Morgan (1er octobre 2018). "L'album blanc des Beatles Remastered: Le producteur Giles Martin parle en donnant au classique un regard frais à 50" . Panneau d'affichage . Archivé de l'original le 8 octobre 2018 . Récupéré le 7 octobre 2018 .
  364. ^ "Les Beatles Revisitent Abbey Road avec des Sorties Anniversaire Spéciales" . thebeatles.com . Apple Corps. 8 août 2019. Archivé de l'original le 8 août 2019 . Récupéré le 8 août 2019 .
  365. ^ "Abbey Road des Beatles revient au numéro un 50 ans plus tard" . Le télégraphe . 4 octobre 2019. Archivé de l'original le 15 octobre 2019 . Récupéré le 15 octobre 2019 .
  366. ^ Aswad, Jem. "Le documentaire" Get Back "des Beatles, réalisé par Peter Jackson, retardé d'un an" . Variété . Récupéré le 14 juin 2020 .
  367. ^ D'Alessandro, Anthony (12 juin 2020). " ' The One and Only Ivan' Heads à Disney +; Beatles: Get Back 'Moves 2021 & More: Disney Date de sortie Changes" . Date limite Hollywood . Récupéré le 12 juin 2020 .
  368. ^ Schinder et Schwartz 2007 , p. 160.
  369. Everett 1999 , p. 9.
  370. MacDonald 2005 , p. 12.
  371. ^ MacDonald 2005 , pp. 382–383.
  372. ^ Harry 2000a , pp. 140, 660, 856–858, 881.
  373. ^ Harry 2000a , p. 660.
  374. ^ Harry 2000a , p. 881.
  375. ^ Harry 2000a , p. 289, 526, 830.
  376. ^ Spitz 2005 , p. 111, 123, 131, 133.
  377. ^ Harry 2000a , pp.99 , 217, 357, 1195.
  378. ^ Gould 2007 , pp. 333–335, 359.
  379. ^ Lavezzoli 2006 , pp.147, 150, 162, 169.
  380. ^ Miles, Barry (novembre 1966). "Une Conversation avec Paul McCartney". International Times . Londres.
  381. Granata 2003 , p. 17.
  382. ^ Lavezzoli 2006 , pp.147, 165, 177.
  383. ^ "Merseybeat - Albums, Artistes et Chansons Significatifs" . Toute la musique. Archivé de l'original le 16 octobre 2015 . Récupéré le 27 août 2015 .
  384. ^ Gould 2007 , pp. 30–32, 100–107.
  385. ^ Gould 2007 , p. 255.
  386. ^ Gould 2007 , p. 296.
  387. ^ Gould 2007 , p. 278.
  388. ^ Gould 2007 , p. 402.
  389. ^ Forte 2004 , p. 108.
  390. ^ Gould 2007 , pp. 406, 462–463.
  391. ^ Campbell 2008 , p. 196.
  392. ^ Benson 2003 , p. 43.
  393. ^ Pedler 2003 , p. 256.
  394. ^ Erlewine, Stephen Thomas. " Les Beatles [Album Blanc] - Les Beatles" . Toute la musique. Archivé de l'original le 30 mai 2012 . Récupéré le 21 décembre 2011 .
  395. ^ Harry 2000a , p. 721.
  396. ^ Gould 2007 , p. 121, 290.
  397. MacDonald 2005 , p. 158.
  398. ^ Gould 2007 , p. 290.
  399. ^ Gould 2007 , pp.382, 405, 409, 443, 584.
  400. MacDonald 2005 , p. 238.
  401. ^ Martin 1979 , pp. 205–206.
  402. ^ Harry 2003 , p. 264.
  403. ^ un b Hertsgaard 1995 , p. 103.
  404. MacDonald 2005 , p. 212.
  405. MacDonald 2005 , p. 219.
  406. MacDonald 2005 , p. 259.
  407. ^ "Le passage clouté d'Abbey Road des Beatles étant donné le statut listé" . BBC News . 22 décembre 2010. Archivé de l'original le 20 juillet 2011 . Récupéré le 27 juin 2020 .
  408. ^ Drabble, Margaret (2000). The Oxford Companion to English Literature (6e éd.). Presse d'université d'Oxford. 76–77. ISBN 978-0-19-866244-0. Archivé de l'original le 2 février 2016 . Récupéré le 6 octobre 2017 .
  409. ^ Powers, Ann (24 juillet 2017). "Un nouveau Canon: dans la musique pop, les femmes appartiennent au centre de l'histoire" . NPR . Récupéré le 10 mars 2020 . CS1 maint: paramètre découragé ( lien )
  410. ^ Whitburn, Joel (2003). Les meilleurs singles pop de Joel Whitburn 1955-2002 . Enregistrer la recherche . p. xxiii. ISBN 9780898201550. CS1 maint: paramètre découragé ( lien )
  411. Everett 1999 , p. 277.
  412. ^ un b Gould 2007 , p. 8.
  413. ^ "Shakespeare" une icône culturelle "à l'étranger" . BBC. 9 avril 2017. Archivé de l'original le 13 septembre 2014 . Récupéré le 6 octobre 2017 .
  414. ^ "Culture, attraction et soft power" (PDF) . Conseil britannique. 9 avril 2017. Archivé (PDF) de l'original le 3 avril 2017 . Récupéré le 9 avril 2017 .
  415. ^ "Saison des années 60 - Documentaires" . BBC Radio 2. Archivé de l'original le 11 février 2009 . Récupéré le 25 juillet 2009 .
  416. ^ Fisher 2007 , p. 198.
  417. Everett 1999 , p. 91.
  418. ^ Spitz 2005 , pp. 609–610.
  419. ^ Spitz 2005 , pp. 576-578.
  420. ^ Gould 2007 , pp. 8–9.
  421. ^ un b Leopold, Todd (31 janvier 2014). "Beatles + Sullivan = Révolution: pourquoi la Beatlemania ne pourrait jamais arriver aujourd'hui" . CNN. Archivé de l'original le 23 février 2018 . Récupéré le 23 février 2018 .
  422. ^ Desk, Lifestyle (25 juin 2018). "Global Beatles Day: qu'est-ce que c'est et pourquoi est-il célébré" . L'Indian Express . Récupéré le 26 juillet 2020 .
  423. ^ Christensen, Doreen (25 juin 2018). "Journée mondiale des Beatles: diffusion gratuite des 12 albums des Beatles pour les membres Prime" . Sun-Sentinel . Récupéré le 26 juillet 2020 .
  424. ^ "Recherche des anciens gagnants aux Grammy Awards" . Académie nationale des arts et des sciences de l'enregistrement . Archivé de l'original le 10 mai 2011 . Récupéré le 25 mars 2011 .
  425. ^ Harry 2000a , pp. 559-560.
  426. ^ Hotten, Russell (4 octobre 2012). "Les Beatles à 50 ans: De Fab Four à fabuleusement riche" . Affaires de la BBC . Récupéré le 20 août 2020 .
  427. ^ "Groupe le plus vendu" . Records du monde Guinness . Archivé de l'original le 22 novembre 2019 . Récupéré le 23 octobre 2019 .
  428. ^ "Beatles" . Londres : société de cartes officielles . 2010. Archivé de l'original le 3 novembre 2013.
  429. ^ "Les Artistes les Plus Vendus des Graphiques Officiels Singles de Tous les Temps Révélés" . Société de graphiques officielle. 4 juin 2012. Archivé de l'original le 3 juillet 2012 . Récupéré le 24 juin 2012 .
  430. ^ Costello, Elvis (2004). "100 Grands Artistes: Les Beatles" . Rolling Stone . Archivé de l'original le 21 juin 2013 . Récupéré le 25 juin 2013 .
  431. ^ "Les 100 meilleurs artistes de tous les temps de Billboard Hot (20-01)" . Panneau d'affichage . 11 septembre 2008. Archivé de l'original le 13 septembre 2008 . Récupéré le 13 septembre 2008 .
  432. ^ Rutherford, Kevin (30 mars 2017). "Les Beatles, Aerosmith et Godsmack: Une Histoire de 'Come Together' sur les Charts" . Panneau d'affichage . Archivé de l'original le 30 mars 2017 . Récupéré le 31 mars 2017 .
  433. ^ Clark, Travis (10 mars 2020). "Les 50 artistes musicaux les plus vendus de tous les temps" . Business Insider . Récupéré le 20 août 2020 .
  434. ^ Loder, Kurt (8 juin 1998). "Le temps 100" . Le temps . Archivé de l'original le 22 août 2008 . Récupéré le 31 juillet 2009 .
  435. ^ "Paul McCartney et Ringo Starr Partagent la Scène Grammy pour une Rare Performance" . Rolling Stone . 26 janvier 2014. Archivé de l'original le 29 janvier 2014 . Récupéré le 30 janvier 2014 .
  436. ^ "Мир отмечает день The Beatles" [Le monde célèbre le Beatles Day]. Rossiyskaya Gazeta (en russe). 16 janvier 2013. Archivé de l'original le 3 décembre 2019 . Récupéré le 4 janvier 2020 .
  437. ^ Aghadadashov, Jafar (16 janvier 2018). "Le monde marque le 16 janvier le jour des Beatles" . report.az . Archivé de l'original le 3 décembre 2019 . Récupéré le 4 janvier 2020 .
  438. ^ "Reine - pas celle-là - pour apparaître sur les timbres-poste" . Le gardien . Récupéré le 28 juin 2020 .
  439. ^ Lewisohn 1988 , pp. 200–201.
  440. ^ Southall et Perry 2006 , pp. 15–17.
  441. ^ Norman 1996 , pp. 169–71, 368–369.
  442. ^ Brown et Gaines 2002 , p. 178.
  443. ^ Southall et Perry 2006 , pp. 37–38.
  444. ^ Southall et Perry 2006 , p. 42.
  445. ^ Southall et Perry 2006 , p. 45.
  446. ^ Southall et Perry 2006 , pp. 46–47.
  447. ^ Southall et Perry 2006 , pp. 60–61.
  448. MacDonald 2005 , p. 351.
  449. ^ Norman 1996 , pp. 369–372.
  450. Norman 1996 , p. 372.
  451. Miles 1998 , p. 296.
  452. Everett 1999 , p. 236.
  453. ^ Southall et Perry 2006 , p. 129.
  454. ^ Southall et Perry 2006 , p. 130.
  455. ^ Southall et Perry 2006 , pp.130, 139.
  456. ^ Southall et Perry 2006 , pp.140, 174, 176.
  457. ^ Southall et Perry 2006 , p. 198.
  458. ^ Christman, Ed (30 septembre 2016). "Sony finalise l'acquisition de la participation de Michael Jackson Estate dans Sony / ATV Publishing" . Panneau d'affichage . Récupéré le 2 juin 2020 .
  459. ^ Southall et Perry 2006 , p. 195.
  460. ^ Southall et Perry 2006 , pp. 192–193.
  461. ^ "Catalogue public" . cocatalog.loc.gov . US Copyright Office. 19 mai 1978 . Récupéré le 15 février 2019 .
  462. ^ Harry 2002 , p. 536.
  463. ^ "Nous ne pouvons pas y arriver: Paul McCartney poursuivra Sony pour les droits sur les classiques des Beatles" . Le gardien . 18 janvier 2017. Archivé de l'original le 19 janvier 2017 . Récupéré le 19 janvier 2017 .
  464. ^ "Sir Paul McCartney poursuit Sony sur les chansons des Beatles" . BBC. 19 janvier 2017. Archivé de l'original le 19 janvier 2017 . Récupéré le 19 janvier 2017 .
  465. ^ "Le différend de droits de chanson des Beatles: Paul McCartney et Sony ATV le résolvent" . Le gardien . Agence France-Presse. 4 juillet 2017. Archivé de l'original le 4 mai 2018 . Récupéré le 13 mai 2018 .
  466. ^ "Paul McCartney S'installe avec Sony / ATV pour récupérer le Copyright de Chanson des Beatles" . Fortune . Reuters. 30 juin 2017. Archivé de l'original le 16 juin 2018 . Récupéré le 13 mai 2018 .

  • Austerlitz, Saul (2007). De l'argent pour rien: une histoire du vidéoclip, des Beatles aux White Stripes . Ann Arbor: University of Michigan Press . ISBN 978-0-7119-7520-0.
  • Badman, Keith (1999). The Beatles After the Breakup 1970–2000: A Day-by-Day Diary (2001 ed.). Londres: Omnibus. ISBN 978-0-7119-8307-6. Récupéré le 31 mars 2014 .
  • Les Beatles (2000). L'anthologie des Beatles . San Francisco: Chronicle Books . ISBN 978-0-8118-2684-6. Récupéré le 31 mars 2014 .
  • Benson, Bruce Ellis (2003). L'improvisation du dialogue musical: une phénoménologie de la musique . Cambridge et New York: Cambridge University Press . ISBN 978-0-521-00932-4. Récupéré le 31 mars 2014 .
  • Boyd, Pattie (2008). Wonderful Tonight: George Harrison, Eric Clapton et moi . Trois Rivières Press . ISBN 978-0-307-40783-2.
  • Brown, Peter ; Gaines, Steven (2002). L'amour que vous faites: une histoire d'initiés des Beatles . New York: New American Library . ISBN 978-0-451-20735-7.
  • Campbell, Michael (2008). Musique populaire en Amérique: le rythme continue . East Windsor, CT: Wadsworth. ISBN 978-0-495-50530-3. Récupéré le 31 mars 2014 .
  • Davies, Hunter (1968). The Beatles (Édition révisée en 2009). New York et Londres: WW Norton . ISBN 978-0-393-33874-4. Récupéré le 31 mars 2014 .
  • Doggett, Peter (2009). You Never Give Me Your Money: The Beatles After the Breakup (1er éd. Relié aux États-Unis). New York: Harper . ISBN 978-0-06-177446-1. Récupéré le 31 mars 2014 .
  • Doggett, Peter (2011). Vous ne me donnez jamais votre argent: les Beatles après la rupture . New York: It Books. ISBN 978-0-06-177418-8.
  • Emerick, Geoff ; Massey, Howard (2006). Ici, là et partout: ma vie en enregistrant la musique des Beatles . New York: Gotham . ISBN 978-1-59240-179-6.
  • Everett, Walter (1999). Les Beatles en tant que musiciens: Revolver à travers l'anthologie . Oxford et New York: Oxford University Press . ISBN 978-0-19-512941-0. Récupéré le 31 mars 2014 .
  • Everett, Walter (2001). Les Beatles en tant que musiciens: les hommes de la carrière à travers Rubber Soul . Oxford et New York: Oxford University Press. ISBN 978-0-19-514105-4. Récupéré le 31 mars 2014 .
  • Fisher, Marc (2007). Quelque chose dans l'air . New York: Random House . ISBN 978-0-375-50907-0. Récupéré le 31 mars 2014 .
  • Frontani, Michael R. (2007). Les Beatles: l'image et les médias . Presse universitaire du Mississippi. ISBN 978-1-57806-965-1. Récupéré le 31 mars 2014 .
  • Gilliland, John (1969). "Les Britanniques arrivent! Les Britanniques arrivent!: Les Etats-Unis sont envahis par une vague de rockers anglais aux cheveux longs" (audio) . Chroniques pop . Bibliothèques de l'Université du nord du Texas .
  • Goodman, Fred (2015). Allen Klein: L'homme qui a renfloué les Beatles, fabriqué les pierres et transformé le rock & roll . Boston, New York: Houghton Mifflin Harcourt . ISBN 978-0-547-89686-1.
  • Gould, Jonathan (2007). Can't Buy Me Love: Les Beatles, la Grande-Bretagne et l'Amérique . New York: Three Rivers Press. ISBN 978-0-307-35338-2.
  • Granata, Charles L. (2003). Je n'étais tout simplement pas fait pour ces temps-ci: Brian Wilson et la création des sons d'animaux de compagnie des Beach Boys . Londres: à l'unanimité. ISBN 978-1-55652-507-0.
  • Greene, Doyle (2016). Rock, contre-culture et avant-garde, 1966-1970: comment les Beatles, Frank Zappa et le Velvet Underground ont défini une époque . Jefferson, Caroline du Nord: McFarland. ISBN 978-1-4766-6214-5.
  • Harris, Jonathan (2005). "Introduction: l'abstraction et l'empathie - la distorsion psychédélique et la signification des années 1960". Dans Grunenberg, Christoph et Jonathan Harris (éd.). Summer of Love: Art psychédélique, crise sociale et contre-culture dans les années 1960 . Liverpool: Presse universitaire de Liverpool . ISBN 978-0-85323-919-2.
  • Harry, Bill (2000a). L'Encyclopédie des Beatles: révisée et mise à jour . Londres: Virgin . ISBN 978-0-7535-0481-9.
  • Harry, Bill (2003). L'Encyclopédie George Harrison . Londres: Virgin. ISBN 978-0-7535-0822-0.
  • Harry, Bill (2000b). L'Encyclopédie John Lennon . Londres: Virgin. ISBN 978-0-7535-0404-8.
  • Harry, Bill (2002). L'Encyclopédie Paul McCartney . Londres: Virgin. ISBN 978-0-7535-0716-2.
  • Hasted, Nick (2017). You Really Got Me: L'histoire des Kinks . Presse Omnibus. ISBN 978-1-7855-8851-8.
  • Hertsgaard, Mark (1995). "Nous voulons tous changer le monde: drogues, politique et spiritualité" . Une journée dans la vie: la musique et l'art des Beatles . New York: Delacorte Press . ISBN 978-0-385-31517-3. Récupéré le 31 mars 2014 .
  • Ingham, Chris (2006). Le guide approximatif des Beatles . Londres: Guides rugueux . ISBN 978-1-84353-720-5.
  • Inglis, Ian (2008). "Histoire de couverture: Magie, Mythe et Musique". In Julien, Olivier (éd.). Sgt. Pepper et les Beatles: il y a quarante ans aujourd'hui . Aldershot, Royaume-Uni, et Burlington, VT: Ashgate . ISBN 978-0-7546-6249-5.
  • Larkin, Colin (2006). Encyclopédie de la musique populaire . New York, NY: Presse d'université d'Oxford. ISBN 978-0-19-531373-4.
  • Lavezzoli, Peter (2006). L'aube de la musique indienne en Occident: Bhairavi . New York et Londres: Continuum . ISBN 978-0-8264-1815-9. Récupéré le 31 mars 2014 .
  • Lewisohn, Mark (1988). Les sessions d'enregistrement complètes des Beatles . New York: Harmonie. ISBN 978-0-517-57066-1.
  • Lewisohn, Mark (1992). The Complete Beatles Chronicle: The Definitive Day-By-Day Guide To the Beatles 'whole Career (2010 ed.). Chicago: Presse de revue de Chicago . ISBN 978-1-56976-534-0.
  • Lewisohn, Mark (2013). Les Beatles - Toutes ces années, volume un: à l'écoute . Archétype de la couronne. ISBN 978-1-4000-8305-3.CS1 maint: réf duplique par défaut ( lien )
  • MacDonald, Ian (2005). Revolution in the Head: The Beatles 'Records and the Sixties (2e édition révisée). Londres: Pimlico. ISBN 978-1-84413-828-9.
  • Martin, George (1979). Tout ce dont vous avez besoin, ce sont des oreilles . New York: Presse de St. Marten. ISBN 978-0-312-11482-4. Récupéré le 31 mars 2014 .
  • McNeil, Alex (1996). Total Television: Le guide complet de la programmation de 1948 à nos jours (4e éd.). New York City: livres de pingouin. ISBN 978-0-14-024916-3.
  • Miles, Barry (1997). Paul McCartney: Dans de nombreuses années . New York: Henry Holt et compagnie . ISBN 978-0-8050-5249-7.
  • Miles, Barry (1998). The Beatles: A Diary - Une histoire intime au jour le jour . Londres: Omnibus. ISBN 978-0-7119-9196-5.
  • Miles, Barry (2001). The Beatles Diary Volume 1: The Beatles Years . Londres: Omnibus Press. ISBN 978-0-7119-8308-3.
  • Neaverson, Bob (1997). Les films des Beatles . Londres: Cassell. ISBN 978-0-304-33796-5. Archivé de l'original le 2 octobre 2009 - via beatlesmovies.co.uk (chapitre: "Magical Mystery Tour Part 1 - Background and Production").
  • Norman, Philip (1996). Shout!: Les Beatles dans leur génération . New York: au coin du feu. ISBN 978-0-684-43254-0.
  • Norman, Philip (2008). John Lennon: La vie . New York: Ecco / HarperCollins. ISBN 978-0-06-075401-3.
  • Pang, mai (2008). Instamatic Karma: photographies de John Lennon . Macmillan. ISBN 978-1-4299-9397-5. Archivé de l'original le 11 janvier 2016 . Récupéré le 7 avril 2015 .
  • Pedler, Dominic (2003). Les secrets de l'écriture de chansons des Beatles . Londres: Omnibus. ISBN 978-0-7119-8167-6. Récupéré le 31 mars 2014 .
  • Rodriguez, Robert (2010). Fab Four FAQ 2.0: Années solo des Beatles, 1970–1980 . New York: Backbeat. ISBN 978-0-87930-968-8.
  • Sandford, Christopher (2006). McCartney . New York: Carroll et Graf . ISBN 978-0-7867-1614-2.
  • Schaffner, Nicholas (1978). Les Beatles pour toujours . New York, NY: McGraw-Hill. ISBN 978-0-07-055087-2.
  • Schinder, Scott; Schwartz, Andy (2007). Icônes du rock: une encyclopédie des légendes qui ont changé la musique pour toujours . Westport, CT: Greenwood Press . ISBN 978-0-313-33845-8.
  • Southall, Brian; Perry, Rupert (contributeur) (2006). Chansons du Nord: La vraie histoire de l'empire de l'édition de chansons des Beatles . Londres: Omnibus. ISBN 978-1-84609-237-4. Récupéré le 31 mars 2014 .
  • Sheff, David (1981). Golson, G. Barry (éd.). Les entretiens Playboy avec John Lennon et Yoko Ono . Playboy. ISBN 978-0-87223-705-6.
  • Spitz, Bob (2005). Les Beatles: la biographie . New York: Little, Brown . ISBN 978-0-316-80352-6.
  • Spizer, Bruce (2004). Les Beatles arrivent! La naissance de la Beatlemania en Amérique . Nouvelle-Orléans: 498 Productions. ISBN 978-0-9662649-9-9.
  • Strong, Martin (2004). La discographie du grand rock . Edimbourg et New York: Canongate . ISBN 978-1-84195-615-2. Récupéré le 31 mars 2014 .
  • Turner, Steve (2016). Beatles '66: l'année révolutionnaire . New York, NY: Ecco. ISBN 978-0-06-247558-9.
  • Winn, John C. (2008). Bien au-delà de la comparaison: l'héritage enregistré des Beatles, volume un, 1957–1965 . New York: Three Rivers Press. ISBN 978-0-307-45157-6. Récupéré le 31 mars 2014 .
  • Winn, John C. (2009). Ce sentiment magique: l'héritage enregistré des Beatles, volume deux, 1966-1970 . New York: Three Rivers Press. ISBN 978-0-307-45239-9. Récupéré le 31 mars 2014 .
  • Womack, Kenneth (2007). Routes longues et sinueuses: l'art en évolution des Beatles . Londres et New York: Continuum. ISBN 978-0-8264-1746-6.

  • Astley, John (2006). Pourquoi ne le faisons-nous pas sur la route? Le phénomène des Beatles . La société des écrivains. ISBN 978-0-9551834-7-8. Pourquoi ne le faisons-nous pas sur la route? Le phénomène des Beatles.
  • Barrow, Tony (2005). John, Paul, George, Ringo et moi: la vraie histoire des Beatles . New York: la bouche du tonnerre. ISBN 978-1-56025-882-7.
  • Bramwell, Tony; Kingsland, Rosemary (2006). Magical Mystery Tours: Ma vie avec les Beatles . New York: St. Martin's Press. ISBN 978-0-312-33044-6.
  • Braun, Michael (1964). Love Me Do: The Beatles 'Progress (réimpression de 1995). Londres: pingouin. ISBN 978-0-14-002278-0.
  • Carr, Roy; Tyler, Tony (1975). Les Beatles: un disque illustré . New York: Harmony Books. ISBN 978-0-517-52045-1.
  • Epstein, Brian (1964). Une cave pleine de bruit . Byron Preiss . ISBN 978-0-671-01196-3. OCLC  39211052 .
  • Les Beatles: les fichiers du FBI . Bureau fédéral d'enquête . Filibust. 2007. ISBN 978-1-59986-256-9. Récupéré le 31 mars 2014 .
  • Harry, Bill (1985). Le livre des listes des Beatles . Poole, Dorset: Javelot. ISBN 978-0-7137-1521-7.
  • Kirchherr, Astrid ; Voormann, Klaus (1999). Journées de Hambourg . Guildford, Surrey: Publications Genesis. ISBN 978-0-904351-73-6.
  • Lennon, Cynthia (2005). John . New York: Éditeurs de la Couronne. ISBN 978-0-307-33855-6.
  • Mansfield, Ken (2007). Le livre blanc . Nashville, TN: Thomas Nelson. ISBN 978-1-59555-101-6. Récupéré le 31 mars 2014 .
  • Martin, George ; Pearson, William (1994). L'été de l'amour: la réalisation du Sgt. Du poivre . Londres: Macmillan. ISBN 978-0-333-60398-7.
  • Riley, Tim (2011). Lennon: L'homme, le mythe, la musique - La vie définitive . New York: Hyperion / HarperCollins. ISBN 978-1-4013-2452-0.
  • Sheffield, Rob (2017). Rêver les Beatles . New York: Harper Collins. ISBN 978-0-06-220765-4.
  • Turner, Steve (2005). A Hard Day's Write: The Stories Behind Every Beatles Song (3e éd.). New York: Livres brochés Harper. ISBN 978-0-06-084409-7.

Écoutez cet article
(3 parties, 1 heure et 59 minutes )
Spoken Wikipedia icon
Ces fichiers audio ont été créés à partir d'une révision de cet article datée du 3 juillet 2015  ( 03/07/2015 )et ne reflètent pas les modifications ultérieures.
  • Site officiel Edit this at Wikidata
  • Les Beatles à l' Encyclopædia Britannica
  • Discographie de The Beatles sur Discogs Edit this at Wikidata
  • Les Beatles à Curlie
  • The Beatles - fichier FBI .
  • The Hugo Keesing Collection on the Beatles , Université du Maryland, hdl : 1903.1 / 4593